1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre à la tour de contrôle : Karim Ouali, le joker fugitif qui nargue la police
1 min de lecture

Meurtre à la tour de contrôle : Karim Ouali, le joker fugitif qui nargue la police

PODCAST - Karim Ouali, un contrôleur aérien, soupçonné d'avoir tué le chef de la tour de contrôle de l'aéroport Bâle-Mulhouse-Fribourg est en cavale depuis 2011.

Karim Ouali
Karim Ouali
Crédit : Europol
Karim Ouali, le Joker qui nargue la police
46:34
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard

Le 27 avril 2011, le corps sans vie de Jean Meyer, le chef de la tour de contrôle de l'aéroport Bâle-Mulhouse-Fribourg est retrouvé au 11ème étage de la tour. Il a reçu plusieurs coups à l'abdomen, au thorax, à l'épaule, à la tête et au cou par ce qui semble être une hache.

La police se rend rapidement sur les lieux et déploie une zone très sécurisée. Ils vérifient immédiatement les personnes qui ont badgé ce matin. Un seul contrôleur manque à l'appel : Karim Ouali. Il devient en moins d'une heure le suspect numéro un du meurtre de la tour de contrôle.

Karim Ouali était en arrêt maladie depuis trois mois. Il souffrait de troubles psychologiques. Il était persuadé que, dans son milieu professionnel, on lui en voulait en raison de ses origines algériennes. La direction l'avait renvoyé chez lui afin qu'il puisse consulter un psychiatre. Après son crime, Karim Ouali a méticuleusement organisé sa disparition. Il échappe à toutes les polices depuis presque 10 ans.

Nos invités


Lionel Feuerstein, chef de service adjoint Enquêtes et Reportages France 2.
Me Damien Legrand, avocat de Mme Meyer, la veuve de Jean.

Soumettre une affaire

À lire aussi

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/