2 min de lecture Faits divers

INFO RTL - Incendie de Courchevel : un rapport d'expertise accable le propriétaire de l'immeuble

Le parquet de Chambéry a demandé au juge d'instruction de mettre en examen Éric Claret-Tournier, propriétaire d'un immeuble qui a pris feu en janvier 2019 à Courchevel. Deux personnes avaient été tuées.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Incendie de Courchevel : un rapport d'expertise accable le propriétaire de l'immeuble Crédit Image : Frédérique Mazy, Eric Hervé, Nicolas Kelber, Martin Gabriels, André Laxalt / M6 | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Pueyo édité par Florise Vaubien

Les travailleurs saisonniers de Courchevel, pris au piège le 20 janvier 2019 dans le terrible incendie de "l'Isba" (2 morts et 24 blessés), étaient hébergés par leur employeur dans un bâtiment qui ne respectait par les normes incendie. L'immeuble, un ancien hôtel vétuste construit en 1950, était même officiellement fermé depuis 10 ans après un arrêté municipal faisant suite à un avis défavorable de la commission de sécurité.

Cette commission de sécurité avait exigé des travaux de sécurisation. Travaux qui n'ont jamais été réalisés, ce qui a favorisé la propagation des flammes la nuit du drame. Telles sont les conclusions accablantes d'un rapport d’expertise judiciaire que révèle RTL à quelques jours du deuxième anniversaire du drame.

En 2018 le nouveau propriétaire du bâtiment, Éric Claret-Tournier, qui possède de nombreux hôtels, bars et restaurants dans la très chic station de Courchevel, décide d'utiliser "l'Isba" comme "Immeuble d'Habitation" pour loger ses travailleurs saisonniers

"Sans aucune déclaration préalable comme l'oblige pourtant le code de l'urbanisme. Ce qui n'a pas permis à l'administration de prescrire de quelconques travaux et aménagements nécessaires à améliorer le niveau de sécurité du bâtiment", dénonce l'expert en sécurité incendie. 

On n'a pas le droit de jouer avec nos vies

André Casélla, un saisonnier qui a échappé à l'incendie, au micro de RTL
Partager la citation
À lire aussi
faits divers
Seine-Saint-Denis : un jeune homme de 23 ans abattu en pleine rue

Éric Claret-Tournier a logé ses saisonniers dans les 40 chambres de cet immeuble de trois étages "sans procéder à de quelconques travaux de mise en sécurité malgré l'existence d'un arrêté municipal de fermeture du bâtiment mettant en évidence que la sécurité incendie n'y était pas assurée", note l'expert. Le 20 janvier 2019, vers 4h30, "l'Isba" est la cible d'un incendie criminel. Le feu va alors se propager très rapidement dans cet immeuble où résident 55 saisonniers

André Casélla, un saisonnier qui a échappé aux flammes en veut beaucoup à ce patron.  "Nous sommes des êtres humains. On n'a pas le droit de jouer avec nos vies. Aucun travaux de sécurité n’a été réalisé dans cet immeuble vétuste. C’est scandaleux car notre patron avait les moyens financiers de mettre ce bâtiment aux normes".

Le propriétaire de l'immeuble mis en examen

Le parquet de Chambéry a demandé au juge d'instruction de mettre en examen Éric Claret-Tournier, pour "hébergement de travailleurs dans un local non conforme", "non-respect des règles d'entretien des bâtiments d'habitation" et "homicides et blessures involontaires par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence". Contacté par RTL, le propriétaire de l’immeuble n’a pas souhaité s’exprimer.
 
L'incendiaire présumé, un dealer de 22 ans, dont les motivations restent floues (vengeance contre d'autres dealers ou vis-à-vis de son ex-petite amie résidant à "l'Isba"), a été mis en examen le 30 mars 2019 et écroué

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Incendie Ski
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants