1 min de lecture Faits divers

Indre-et-Loire : sur l'A10, des coups de feu échangés entre passeurs de migrants

VU DANS LA PRESSE - Une aire d'autoroute en Indre-et-Loire, connue pour faire transiter des migrants, a été le théâtre d'échanges de coups de feu dans la nuit du 24 au 25 février. Ce sont des passeurs qui sont à l'origine des tirs, a rapporté la préfecture.

L'aire d'autoroute de Fontaine-Colette, en Indre-et-Loire.
L'aire d'autoroute de Fontaine-Colette, en Indre-et-Loire. Crédit : Google Map
Camille Descroix
Camille Descroix

Plusieurs échanges de coups de feu ont été signalés sur l'A10, à Saint-Épain, en Indre-et-Loire, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 février, dans le sens Bordeaux-Paris. À l'origine de ces échanges, des passeurs de migrants d'origine iranienne, rapporte la préfecture.

Selon des informations du quotidien La Nouvelle République, des tirs ont été entendus sur l'aire d'autoroute de Fontaine-Colette, faisant état d'une personne blessée. Ce sont des passeurs de migrants, d'origine iranienne, qui en sont responsables, a confirmé la préfecture. Cette aire d'autoroute est connue pour faire transiter, plusieurs fois par semaine, des migrants en direction du Pas-de-Calais, avant de rejoindre l'Angleterre.

Une procédure judiciaire est en cours, rapporte le quotidien régional, et les patrouilles de gendarmerie ont été renforcées "pour dissuader les filières et sécuriser les aires", a déclaré François Chazot, directeur de cabinet de la préfète. En octobre dernier, une fusillade située au même endroit avait eu lieu et plusieurs douilles de 9mm avaient été retrouvées. Cette zone reste un endroit stratégique pour les passeurs de migrants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Migrants Angleterre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants