1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hauts-de-Seine : trois voitures de police incendiées devant le commissariat d'Antony
1 min de lecture

Hauts-de-Seine : trois voitures de police incendiées devant le commissariat d'Antony

Les trois véhicules de police stationnés devant le commissariat d’Antony ont brûlé ce jeudi 16 novembre au matin. Un incident qui intervient deux jours après une opération anti-stupéfiants de grande ampleur réalisée dans un quartier sensible de la commune.

Des agents de police, à Nantes le 26 octobre 2016
Des agents de police, à Nantes le 26 octobre 2016
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Sarah Ugolini & AFP

Les policiers étaient ciblés. Trois voitures de police ont été incendiées ce jeudi 16 novembre matin sur un parking réservé au commissariat d'Antony (Hauts-de-Seine). Le feu, "d'origine volontaire", est parti d'une voiture de police, et s'est ensuite propagé à deux autres, détruisant totalement les trois véhicules. C'est à 5h30 du matin que l'alerte a été donnée. 

Après l'intervention des pompiers, le feu a été circonscrit par les pompiers à 06H45. C'est le Laboratoire central de la préfecture de police (police scientifique) qui a réalisé les constations sur place, mais "dans l'immédiat le mode opératoire n'est pas connu", selon une source policière. Il s'agit de prélever dans les véhicules calcinés les traces du combustible utilisé pour embraser le premier véhicule. L'enquête pour "destruction de véhicules de police par moyen incendiaire" a été confiée à la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine.

Deux jours après une grosse opération anti-stupéfiants

L'incident intervient après une "opération de sécurisation et de recherche de stupéfiants de grande ampleur". Elle s'est déroulée mardi soir dans un quartier sensible de la ville connu pour être un haut-lieu de trafic. Selon BFMTV, cinquante policiers ont été mobilisés pour cette opération de lutte contre le trafic de drogue. Trois personnes avaient été interpellées à l'issue de l'opération et placées en garde à vue. Aucun lien n'est cependant avéré dans l'immédiat entre ces événements et l'incendie volontaire des trois véhicules de police intervenu ce jeudi matin à Antony.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/