2 min de lecture Justice

Guy Joao, suspecté à tort d'être Dupont de Ligonnès, va porter plainte

VU DANS LA PRESSE - Suspecté à tort en octobre dernier d'être Xavier Dupont de Ligonnès, le retraité reste très marqué et a décidé de déposer une plainte.

Guy Joao devant les caméras de M6
Guy Joao devant les caméras de M6 Crédit : Capture d'écran Twitter M6
Bastien Hauguel Journaliste

Guy Joao n'en démord pas. Le retraité français d'origine portugaise qui avait été soupçonné à tort d'être Xavier Dupont de Ligonnès le 11 octobre dernier, à l'aéroport de Glasgow en Écosse, a décidé de porter plainte.

Dans un entretien à franceinfo depuis son domicile dans les Yvelines, Guy Joao a confié s'être attiré les services d'un avocat en Écosse pour y déposer sa plainte, actuellement en cours d'écriture, dans les semaines qui viennent.

Lourdement marqué par sa mésaventure, le retraité souhaite avant tout comprendre ce qui a pu mener les enquêteurs à le désigner comme l'homme le plus recherché de FranceXavier Dupont de Ligonnès, suspecté d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en avril 2011.

Comprendre les failles

Guy Joao souhaite notamment savoir ce qu'il s'est passé avec les empreintes digitales qui l'ont incriminé, avant la confirmation par test ADN de l'erreur des enquêteurs. Son avocat cherche également à savoir si le signalement qui l'a mis en cause a été traité de façon "raisonnable"

À lire aussi
Christian Quesada sur le plateau des "12 coups de midi" justice
Affaire Christian Quesada : ce qui est reproché à l'ancien champion des "12 Coups de midi"

Entre Europol, Scotland Yard et la police écossaise, personne n'a encore été en mesure de dire d'où est parvenue l'information. Comme il l'avait déjà indiqué lors d'une interview en janvier à M6, le retraité n'a pas la moindre idée des raisons de cette dénonciation. "Je n'ai pas d'ennemi", répète-t-il à franceinfo.

"Il n'y a pas eu d'excuses"

Au début du mois de janvier, Guy Joao et son avocat sont allés à la rencontre des membres de la police écossaise qui avaient procédé à son arrestation. Le retraité affirme à franceinfo qu'"il n'y a pas eu d'excuses", mais "que des justifications". 

Son avocat n'exclut pas de s'attaquer également à la police française, même si cette dernière estime n'avoir rien à se reprocher. Très marqué par le traitement médiatique de l'affaire, Guy Joao pourrait aussi engager des poursuites judiciaires à l'encontre de certains médias. Sur ce point, son avocat attend le résultat de l'enquête de l'IGPN (Inspection générale de la Police nationale) pour "violation du secret de l'instruction".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Affaire Dupont de Ligonnès Témoignage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants