2 min de lecture Faits divers

Guet-apens homophobe près de Bordeaux : deux adolescents arrêtés

Les deux jeunes de 16 et 17 ans, suspectés d'avoir commis une agression homophobe à Talence, ont été incarcérés.

La rixe mortelle s'est déroulée entre 22h00 et 23h00 jeudi 20 août
La rixe mortelle s'est déroulée entre 22h00 et 23h00 jeudi 20 août Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Deux adolescents, âgés de 16 et 17 ans, suspects dans une affaire d'agression homophobe, ont été incarcérés provisoirement vendredi 17 juillet. Ils sont soupçonnés d'avoir dépouillé et violemment frappé un trentenaire, auquel ils auraient tendu un piège à partir d'un site de rencontres gay. Les faits ont eu le 11 juillet à Talence près de Bordeaux.

La victime est un homme de 34 ans. Il s'est vu prescrire 20 jours d'ITT à la suite de son agression, au cours de laquelle il avait perdu connaissance, a indiqué la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de la Gironde dans un communiqué. Le parquet de Bordeaux a souligné "le caractère homophobe" de l'agression.

Le trentenaire a été attiré dans un guet-apens. Il avait convenu d'un rendez-vous dans un parc avec un internaute rencontré sur un site de rencontres LGBT. Les violences ont commencé dès son arrivée. Il a reçu "de multiples coups de la part des deux individus proférant dans le même temps des injures à caractère homophobe", a relaté la police, ajoutant que la victime a été dépouillée de sa sacoche, de ses bijoux et de son téléphone portable.

Les suspects ont reconnu "partiellement" les faits

Le premier suspect, identifié comme le titulaire de la ligne ayant permis de fixer le rendez-vous, est un mineur déjà connu pour une "grave série de vols avec violences commis en réunion" début 2020. Il a été arrêté et placé en garde à vue, reconnaissant "partiellement" les faits, en assurant néanmoins avoir agi "sous l'emprise menaçante d'un individu qui l'aurait obligé à fomenter ce guet-apens", a rapporté la DDSP.

À lire aussi
Un plan de cannabis (illustration) faits divers
Corse : des plants de cannabis retrouvés dans les jardins de la Collectivité

Le complice présumé, lui aussi mineur, a également reconnu les faits, en avançant, lui, "qu'il s'agissait dans un premier temps d'un rendez-vous pour simplement frapper la victime". Devant les enquêteurs, il a dit tout ignorer de l'orientation sexuelle de la victime, et a rejeté la faute sur le premier mis en cause.

À l'issue de leur garde à vue, les deux mineurs ont été mis en examen pour vol avec violence ayant occasionné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours. Ils ont été incarcérés : l'un en détention provisoire et l'autre dans l'attente d'un débat différé, devant le juge des libertés et de la détention (JLD), qui doit se tenir ce mardi 21 juillet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Gironde Bordeaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants