1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Grenoble : enquête ouverte pour usage présumé de GHB lors de soirées étudiantes
1 min de lecture

Grenoble : enquête ouverte pour usage présumé de GHB lors de soirées étudiantes

VU DANS LA PRESSE - Une enquête préliminaire a été ouverte après l'usage présumé de GHB lors de soirées étudiantes dans une école de Grenoble.

Le GHB est considéré comme la drogue du violeur (photo d'illustration).
Le GHB est considéré comme la drogue du violeur (photo d'illustration).
Crédit : AFP
William Vuillez

L'École GEM de Grenoble est dans le collimateur des enquêteurs. La raison ? L'usage présumé de GHB, la "drogue du viol" lors de soirées étudiantes. Le procureur de la République de Grenoble a indiqué ce mardi 26 octobre dans un communiqué, qu'une enquête préliminaire a été ouverte. 

Ce communiqué vient confirmer une information initiale du Dauphiné Libéré. Dans ce texte, le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant, explique que le 20 octobre dernier, la direction de l'École GEM, école de management, a informé "que du GHB avait vraisemblablement circulé au cours de 3 soirées organisées par les étudiants de l’école dans la 1re quinzaine d’octobre". 

Selon le Dauphiné Libéré, la direction de l'école aurait "interdit toute soirée jusqu'à nouvel ordre". Éric Vaillant précise que pour l'heure, "aucune plainte pour viol ou tentative de viol n’a été déposée". L'enquête a été confiée à la direction départementale de la sécurité publique de Grenoble.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/