1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Gilets jaunes" : signalement de la police après des incidents racistes en Charente
2 min de lecture

"Gilets jaunes" : signalement de la police après des incidents racistes en Charente

Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux on voit des "gilets jaunes" bloquer la route à une automobiliste noire en lui criant : "retourne dans ton pays".

Des policiers face à des "gilets jaunes" à Valenciennes
Des policiers face à des "gilets jaunes" à Valenciennes
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

La police nationale a fait un signalement au procureur de la République d'Angoulême après des incidents racistes constatés à Cognac entre des "gilets jaunes" et une automobiliste noire. "Suite aux incidents de Cognac diffusés sur les réseaux sociaux, un signalement a été fait par la Police nationale au Procureur de la République qui va décider des suites judiciaires", a annoncé la préfecture de la Charente sur son compte Twitter dimanche 18 novembre.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir des "gilets jaunes" bloquer la route à une automobiliste noire qui souhaite quitter le parking d'un supermarché.

Sans que l'on ne sache ce qui s'est passé avant le début de cette vidéo, le ton monte entre les deux parties et lorsque la conductrice sort de son véhicule, on peut entendre certains "gilets jaunes" lui lancer : "Retourne chez toi, retourne dans ton pays", "dégage" ou encore "casse-toi pouffiasse".

Plusieurs incidents racistes mais aussi homophobes et islamophobes ont été signalés au cours de ce week-end de mobilisation des "gilets jaunes". Ainsi dans l'Ain, un conseiller municipal de Bourg-en-Bresse a été agressé par des manifestants. Arrivé avec son compagnon à hauteur d'un barrage, son véhicule a été retenu.

À lire aussi

"J'ai entendu certains manifestants dire, 'je le reconnais, c'est un pédé'". À partir de là, ils nous ont menacés'", explique Raphaël Duret à l'hebdomadaire régional La Voix de l'Ain, qui a révélé l'affaire. Les manifestants s'en sont alors pris à leur véhicule, une Twingo, brisant notamment leur pare-brise arrière, avant que deux policiers présents sur place n'interviennent, a rapporté le journal. 

En Picardie, à Saint-Quentin, des conducteurs qui ne portaient pas de gilets jaunes et se sont retrouvés bloqués par les manifestants. "Là, ça commence à dégénérer… Sur le côté, il y a une dame garée depuis une heure… Ils lui ont fait retirer son voile", a raconté au Courrier Picard une automobiliste. Un comportement dénoncé par l'un des organisateurs de l’action. "Ce n’est pas normal. Je suis contre ça. Nous allons arrêter tout ça", affirme , Jean-Baptiste Hubert.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/