2 min de lecture Société

"Gilets jaunes" : 39 interpellations à Paris lors de l'acte 13

Après presque trois mois de contestation, plus de 51.000 "gilets jaunes" ont manifesté en France, selon le ministère de l'Intérieur, une mobilisation en recul qui a été une nouvelle fois marquée par des incidents.

La mobilisation à Lyon le 9 février 2019
La mobilisation à Lyon le 9 février 2019 Crédit : ALEX MARTIN / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

Ce 13ème samedi de mobilisation des "gilets jaunes" a connu son lot de heurts et de violences. À 20h, la préfecture de police comptait 39 interpellations à Paris. Il y avait 21 personnes en garde à vue, selon le parquet de Paris.

Plus de 51.000 "gilets jaunes" ont manifesté en France, dont 4.000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, une mobilisation en recul qui a été une nouvelle fois marquée par des incidents à Paris. Ces chiffres sont contestés par les manifestants et selon un bilan non définitif du "nombre jaune", un comptage fait par les "gilets jaunes" et publié sur la page Facebook, il y avait 111.010 manifestants en France samedi à 18h.

Dans la capitale, des incidents ont éclaté à l'arrivée du cortège devant l'Assemblée nationale, où un manifestant âgé d'une trentaine d'années a eu une main arrachée. Selon la préfecture de police, il a eu "quatre doigts arrachés". La cause et les circonstances de la blessure restent incertaines. Selon un témoin interrogé par l'AFP, il s'agit d'une "grenade de désencerclement", lancée par les forces de l'ordre et que le trentenaire a voulu repousser d'un "coup de main", alors que des manifestants tentaient d'enfoncer les palissades protégeant l'Assemblée.

Des heurts dans plusieurs villes de France

À Toulouse et à Bordeaux, des villes où la mobilisation a été très forte et marquée par des heurts plusieurs samedis d'affilée, 6.000 et 5.000 "gilets jaunes" ont manifesté, selon une source policière. À Lyon, ils étaient aussi plusieurs milliers dans les rues. La préfecture du Rhône a refusé de communiquer une estimation du nombre de manifestants, centralisée au niveau du ministère de l'Intérieur, mais elle a dénombré au total 22 interpellations. Treize personnes avaient été placées en garde à vue en fin d'après-midi. 

À lire aussi
société
Var : une manifestation pour soutenir la famille en conflit avec des squatteurs

Des incidents entre des "gilets jaunes" et les forces de l'ordre samedi à Metz, où s'étaient rassemblés près de 1.900 manifestants selon la police, ont fait plusieurs blessés et cinq personnes ont été interpellées. À Caen, Lille, Metz, Montpellier : là aussi, les "gilets jaunes" ont poursuivi la mobilisation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Violences Gilets jaunes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants