1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fusillade mortelle à Arras : "On a entendu 4 coups de feu", dit une voisine
1 min de lecture

Fusillade mortelle à Arras : "On a entendu 4 coups de feu", dit une voisine

REPLAY - Un homme a tué trois personnes et blessé trois autres près d'Arras la nuit du réveillon. L'origine du drame serait une rupture sentimentale.

Des policiers devant la maison du drame à Arras le 1er janvier 2015
Des policiers devant la maison du drame à Arras le 1er janvier 2015
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Fusillade mortelle à Arras : "On a entendu 4 coups de feu", dit une voisine
01:45
Vœux 2015 : François Hollande part à la reconquête de la confiance des Français
02:26:23
Le spectacle de l'Arc de Triomphe a séduit les touristes
01:42
Franck Antson & Cécile De Sèze

Le réveillon a été dramatique près d'Arras dans le Pas-de-Calais. Vers une heure du matin, dans la commune de Sainte-Catherine, trois personnes ont été tuées et trois autres blessées, dont une grièvement, par un homme qui s'est ensuite suicidé. 

Devant cette maison d'un quartier très tranquille, rue des Bleuets, les véhicules des services funéraires sont encore stationnés, les enquêteurs de la police d'Arras sont également sur place. L'homme de 35 ans était un ancien compagnon de l'une des invités. Il est arrivé armé d'un fusil à pompe. Après une course poursuite dans la ville, le tireur s'est donné la mort dans sa voiture, devant l'hôpital. 

Les investigations se poursuivent

Céline, une des voisines de la rue des Bleuets, est rentrée chez elle juste après la fusillade. "On m'a dit de mettre mes enfants à l'abri. Ma sœur, qui est restée avec son nouveau né, a entendu 4 coups de feu. Je n'ai pas dormi, raconte-t-elle. On se demande ce qui s'est passé, et ça rassure de savoir qu'il n'y aura pas d'autres personnes touchées par cet individu".

On m'a dit de mettre mes enfants à l'abri

Céline, une voisine

Le quartier est encore traumatisé en ce jour de l'An. Selon l'un des enquêteurs, c'est une véritable boucherie qui s'est déroulée dans ce petit pavillon. Même si aucune poursuite ne sera engagée, le parquet d'Arras confirme que les investigations vont se poursuivre pour comprendre les causes de ce drame.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/