1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Frédéric Encel : "le Hamas a toujours joué la politique du pire depuis sa création en 1988 dans la bande de Gaza"
1 min de lecture

Frédéric Encel : "le Hamas a toujours joué la politique du pire depuis sa création en 1988 dans la bande de Gaza"

REPLAY - Frédéric Encel, géopolitologue, est revenu sur l'escalade de la violence entre Israël et le Hamas. Ce mardi matin, deux terroristes palestiniens ont attaqué une synagogue située à Jérusalem.

Christophe Pacaud
Christophe Pacaud
Frédéric Encel : "le Hamas a toujours joué la politique du pire depuis sa création en 1988 dans la bande de Gaza"
06:04
Christophe Pacaud & Sophie Aurenche

Ce mardi matin, deux terroristes palestiniens ont attaqué une synagogue située à Jérusalem. Quatre fidèles israéliens ont été tués au cours de cet attentat. Les deux assaillants ont été abattus par la police à l'issue de cette attaque meurtrière.

Frédéric Encel, géopolitologue et auteur de Géopolitique du printemps arabe, admet que la paix dans la bande Gaza s'éloigne un peu plus chaque jour et que la violence reste la seule solution pour régler le conflit israélo-palestinien.

C'est notamment vrai sur le plan diplomatique. Je crois d'ailleurs que c'est l'une des causes du regain de violences actuelles. Il n'y a pas de processus de paix.

Frédéric Encel, géopolitologue et auteur de Géopolitique du printemps arabe

Il rappelle toutefois qu'un processus de paix avait été relancé par John Kerry en Juillet 2013, mais les négociations se sont arrêtées en avril 2014. En principe, les discussions devront reprendre fin novembre, mais on voit bien qu'il n'y a pas de perspective, ajoute Frédéric Encel.

Les Palestiniens le voient aussi. S'il n'y a pas de perspective politique, qu'est-ce qui revient ? C'est la violence et les violences de la rue. C'est la raison pour laquelle il faut absolument réinjecter du politique.

Frédéric Encel, géopolitologue et auteur de Géopolitique du printemps arabe

L'auteur de Géopolitique du printemps arabe apporte également plus de précisions sur les "deux positions antagonistes archi-classiques" en Palestine : d'un côté, l'autorité palestinienne qui condamne cette attaque survenue ce matin, et de l'autre le Hamas qui salue cet attentat.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a toujours condamné les attentas. Il a même fait preuve d'une bonne gouvernance sur le plan social et économique, mieux que son prédécesseur. De l'autre côté, le Hamas a absolument toujours joué la politique du pire depuis sa création en 1988 dans la bande de Gaza.

Frédéric Encel, géopolitologue et auteur de Géopolitique du printemps arabe
À lire aussi

Pour chaque processus de paix relancé, on constate que le Hamas fragilise l'autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, selon toujours Frédéric Encel.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/