1 min de lecture Police

Franck Dehay : "Le phénomène des clowns agressifs est amplifié par les réseaux sociaux"

REPLAY - Franck Dehay, porte-parole de la direction générale de la police nationale, est revenu sur le phénomène des clowns agressifs qui se propage en France. Cette nouvelle menace est amplifiée par les réseaux sociaux, à tel point que les autorités la prennent très au sérieux. - L'invité de RTL Grand Soir, du 27 octobre 2014.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Franck Dehay : "Le phénomène des clowns agressifs est amplifié par les réseaux sociaux" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Depuis quelques semaines, les vidéos de clowns agressifs se multiplient sur Internet. Armés de pistolets, de couteaux, de battes de base-ball, où de barres de fer, ils s'amusent à terroriser les passants. Certains de ces personnes déguisées vont jusqu'à agresser ces derniers.

De son côté, certains groupes de jeunes se sont formés pour contrer ces agressions. La police nationale, quant à elle, a lancé une campagne d'information pour endiguer le phénomène des clowns agressifs.

Au début du mois d’octobre, les premiers cas signalés aux autorités ont eu lieu dans le Nord. Samedi soir dans l’Hérault, la police a interpellé et placé en garde à vue quatorze adolescents.

Les réseaux sociaux sont-ils au cœur de cette menace ?

Oui, c'est vrai. Ce phénomène a été largement amplifié par les réseaux sociaux. On peut distinguer deux types de clowns : ceux qui font ça pour s'amuser, on a aussi des délinquants chevronnés qui vont se déguiser et profiter de ce phénomène pour commettre de vraies agressions suivies de vols ou de violences physiques.

Franck Dehay, porte-parole de la direction générale de la police nationale
Partager la citation
À lire aussi
Un contrôle de l'attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du confinement en France le 23 mars à Lille faits divers
Confinement : un jeune homme porte plainte pour violences policières

Quant aux groupes qui se sont formés pour la promotion de la "chasse aux clowns", la police nationale souhaite que les internautes évitent de se faire justice eux-même. Ainsi, "il faut simplement laisser les policiers faire leur travail et composer le 17, le numéro d'urgence de la police nationale", indique Franck Dehay, porte-parole de la direction générale de la police nationale.

RTL vous recommande
Lire la suite
Police Agression Banditisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants