1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Euro 2016 : qui sont les hooligans russes, responsables des violences à Marseille ?
2 min de lecture

Euro 2016 : qui sont les hooligans russes, responsables des violences à Marseille ?

ÉCLAIRAGE - Les Russes auteurs de heurts à Marseille samedi 11 juin "sont des spécialistes de la violence urbaine", explique un spécialiste des mouvements radicaux de supporters.

Des scène de violence ont éclaté au Vélodrome à Marseille lors du match opposant l'Angleterre à la Russie, samedi 11 juin.
Des scène de violence ont éclaté au Vélodrome à Marseille lors du match opposant l'Angleterre à la Russie, samedi 11 juin.
Crédit : Ariel Schalit/AP/SIPA
Sébastien Louis : Les Russes sont des spécialistes de la violence urbaine, qui avaient étudié le plan de la ville
00:45
Gregory Fortune & Sina Mir

La fête a été gâchée samedi 11 juin à Marseille avec des affrontements entre "supporters" russes et anglais avant la rencontre entre leur deux nations, sur le Vieux-Port, puis à l'issue du match, au Stade Vélodrome. Ces violences ont fait 35 blessés dont trois dans un état grave. Dix personnes sont en garde à vue et la plupart vont être jugées dès ce lundi 13 juin en comparution immédiate. L'UEFA a également ouvert une procédure disciplinaire contre la Russie. 

Sébastien Louis, spécialiste des mouvements radicaux de supporters, n'est pas surpris par le comportement des hooligans russes, particulièrement déterminés, là pour en découdre et montrer qu'ils sont les "meilleurs" d'Europe. "Tout le monde sait que les supporters les plus violents à l'heure actuelle ne sont plus à l'ouest mais à l'est de l'Europe, explique-t-il. À Marseille, n'importe qui pouvait les reconnaître à travers leurs t-shirts, leur musculature". 

Les Russes sont des spécialistes de la violence urbaine, qui avaient étudié le plan de la ville

Sébastien Louis, spécialiste des mouvements radicaux de supporters

"Ils n'étaient pas sous l'emprise de l'alcool, croit encore savoir Sébastien Louis. Le commissaire Boutonnet (responsable de la lutte contre les hooligans en France, ndlr) a dit 'tout ça c'est à cause de l'alcool' : ce n'est pas vrai. Effectivement, les Britanniques étaient sous l'emprise de l'alcool, mais ce n'était pas le cas des Russes qui sont des spécialistes de la violence urbaine, qui avaient étudié le plan de la ville, qui étaient là depuis la veille, qui avaient reconnu et qui ont réussi à échapper à tout le dispositif policier pour les arrêter".

Ces hooligans seraient au nombre de 150, supporteurs de plusieurs clubs comme le CSKA Moscou, le Spartak Moscou, le Lokomotiv ou encore le Zenit Saint-Petersbourg, et sont venus en camionnette après avoir atterri par avion non pas directement en France, mais "en Suisse ou en Italie", échappant ainsi à la surveillance aux frontières. Le prochain match de la Russie aura lieu à Lille mercredi 15 juin à 15h face à la Slovaquie, avant un match à Toulouse face au Pays de Galles le lundi 20 juin à 21h.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/