1 min de lecture Yvelines

Eure-et-Loir : une policière des Yvelines décédée par arme à feu

La policière, qui était mère de deux enfants, a laissé une lettre expliquant son geste. Une enquête a été ouverte. Il s'agit du 22e suicide chez les forces de l'ordre depuis le début de l'année.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Le corps d'une policière du commissariat de Conflant-Sainte-Honorine (Yvelines) a été découvert, dimanche 7 avril vers 2h du matin, dans un véhicule stationné à Guainville (Eure-et-Loir), a-t-on appris auprès du procureur de la République de Chartres, Rémi Coutin. "L'hypothèse qui apparaît la plus probable à ce stade" écarte la version de l'homicide et penche pour le suicide, selon le procureur.

Âgée de 37 ans, elle se serait donné la mort avec son arme de service dans son véhicule stationné en pleine campagne où les gendarmes ont découvert son corps. Elle a laissé une lettre expliquant son geste, a précisé le procureur. 

Selon Le Parisien, une enquête a été ouverte auprès de la brigade d'Anet. La policière était mère de deux enfants et avait des problèmes dans son couple. Toujours d'après le quotidien local, elle avait été sanctionnée, en 2017, pour avoir travaillé au noir.

C'est le 22e suicide chez les forces de l'ordre depuis le début de l'année, et le 2e dans le département des Yvelines en seulement un mois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Faits divers Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants