1 min de lecture Essonne

Essonne : un locataire découvert dans son appartement, deux ans après sa mort

REPLAY - Le cadavre d'un homme de 48 ans a été découvert mercredi 9 septembre dans son appartement, à Saint-Geneviève-des-Bois, dans l'Essonne.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Essonne : un locataire découvert dans son appartement, deux ans après sa mort Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard et Claire Gaveau

Sa mort pourrait remonter à plus de deux ans. Dans l'immeuble, certains habitants disent avoir signalé à plusieurs reprises l'odeur qui envahissait notamment la cage d'escalier. Derrière la porte blindée ? Le cadavre de Bernard, "un locataire qui n'avait pas de prénom pour ses voisins", selon l'information dévoilée par Le Parisien. Le cadavre de l'homme de 48 ans gisait sur le sol dans un état semi-squelettique, à l'intérieur de l'appartement à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

Une macabre découverte faite par un des ouvriers chargés du ravalement de la résidence d'un bailleur social. De sa nacelle extérieure, l'employé a senti une forte odeur qui se dégageait d'une porte fenêtre avant d'apercevoir le cadavre. Une disparition qui surprend de nombreuses personnes dans l'immeuble. "Je pensais que dans ce logement du fond, il n'y avait personne. Les voisins, on ne les côtoie pas", a réagi Florence, sa voisine.

Du côté de la mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois, le personnel s'étonne que les voisins ou la famille ne se soient pas inquiétés plus tôt. Une réflexion qui scandalise Bastien, l'un des voisins qui vit dans l'immeuble depuis dix ans. "Il y a 25 logements, à peu près 15 logements où habitent des cas sociaux et on nous laisse avec cela. On nous demande d'être assistante sociale et après on vient nous insulter de 'méchants voisins'", a-t-il déclaré demandant à la mairie "d'assumer ses ghettos". Selon les premiers éléments de l'enquête, le décès ne serait pas d'origine criminelle, a précisé le quotidien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Essonne Faits divers Mort
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants