2 min de lecture Justice

Enfant né sous X : les parents adoptifs soulagés, le père biologique en colère

RÉACTIONS - La Cour d'appel de Rennes a décidé de maintenir un enfant de 18 mois né sous X dans sa famille adoptive. Son père biologique va se pourvoir en cassation.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Enfant né sous X : les parents adoptifs soulagés Crédit Image : AFP | Crédit Média : Nicolas Bauby | Durée : | Date :
La page de l'émission
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby et Laura Maucci

La justice a privilégié le droit du cœur au droit du sang. La Cour d'appel de Rennes a refusé la restitution à son père biologique d'un enfant né sous X il y a 18 mois et confié depuis à une famille en vue de son adoption. 

La cour d'appel est allée à l'encontre des réquisitions de l'avocat général qui avait demandé, comme l'avait décidé le tribunal de grande instance de Nantes en avril, la remise de l'enfant à son père Yoan Delorme, 29 ans. Ce dernier réclamait sa garde après l'abandon de l'enfant par la mère biologique.

Pour les parents adoptifs, l'intérêt de l'enfant a primé

Les parents adoptifs de Corentin ont accueilli avec joie la décision de justice. "On est évidement très heureux de continuer notre vie avec notre petit garçon, c'est évident. On a du mal à réaliser par rapport à tout ce qu'on a traversé depuis quelques mois", ont-ils confié à RTL. 

En revanche, ils refusent de crier victoire. "On n'a absolument rien gagné. Ce n'est pas une victoire. On va continuer sur notre chemin comme tout parent. La décision qui a été prise est exclusivement pour l'intérêt de notre enfant. Il est important que la justice se décide pour un enfant et pour son avenir".

Le père biologique va se pourvoir en cassation

À lire aussi
Un défunt dans une morgue. l'heure du crime
L'incroyable suicide dans un congélateur

Le père de Corentin a néanmoins du mal à accepter la décision. Pour le forain de 29 ans, il s'agit tout simplement d'un vol d'enfant. "J'ai une colère en moi, une haine... C'est inadmissible d'apprendre que l'on refuse de donner un enfant à son père alors qu'il se bat depuis 18 mois, a-t-il regretté, indiquant qu'il allait se pourvoir en cassation

"Là, je fais une marche contre le Conseil général. J'en appelle aux associations des X en colère, des pères en colère. On va se pourvoir en cassation. Après, il y a la Cour européenne des droits de l'homme, a-t-il continué. Je vais me battre jusqu'au bout pour récupérer mon fils. Mon fils, c'est tout pour moi. C'était mon cadeau de Noël".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Enfants Adoption
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants