1 min de lecture Enquête

Emiliano Sala : un an après sa mort, de nombreuses zones d'ombre persistent

Un an après la mort du footballeur Emiliano Sala dans le crash d'un avion, les événements ayant mené à sa disparition posent encore question.

>
Emiliano Sala : un an après sa mort, de nombreuses zones d'ombre persistent Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Marie Billon | Durée : | Date :
Marie Billon édité par Sarah Rozenbaum

Le mystère autour de la disparition d'Emiliano Sala s'épaissit. En premier lieu car la carcasse de l'avion a disparu, les courants marins ont fini d'éparpiller ce qu'il en restait. Les enquêteurs l'avaient inspectée mais n'avaient rien trouvé de concluant. La plus grande avancée a eu lieu lorsqu'il a été révélé que du monoxyde de carbone se propageait dans la cabine. Mais on ne sait pas si ce gaz toxique a pu jouer un rôle dans l'accident. Ce gaz n'a en tout cas pas tué Emiliano Sala.

Le corps du joueur de football italo-argentin a été retrouvé dans l'épave. Il serait mort de blessures au crâne et au tronc, a priori dues à l'impact dans l'eau. Mais la dépouille du pilote, David Ibbotson, elle, reste introuvable. 

Un journaliste du quotidien Daily Telegraph a écrit un livre sur la tragédie. Il se demande si le pilote était véritablement dans l'avion au moment du crash. Membre de l'association des parachutistes, il aurait pu s'éjecter de l'appareil. Mais dans ce cas, où est-il ? Mort ou vivant ? Et d'ailleurs, pourquoi était-il aux commandes ? Ce n'est pas lui mais un autre aviateur, David Henderson qui devait transporter Emiliano Sala.

La presse estime que c'est cet homme qui aurait été arrêté pour homicide involontaire et libéré sous caution, même si son identité n'a jamais été officiellement confirmée. Pour l'instant, deux personnes ont fait de la prison, deux employés de la morgue qui avaient partagé des images de l'autopsie du joueur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Football Nantes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants