2 min de lecture Justice

Drôme: un trafic de drogue démantelé, sept personnes interpellées

Mardi, sept personnes ont été arrêtées par les gendarmes à leur domicile à Valence dans la Drôme. Ils faisaient partie d'un réseau de drogue qui a été démantelé.

De la cocaïne (illustration)
De la cocaïne (illustration) Crédit : DR
AFP et William Vuillez

Une centrale d'appels, une de livraison, 200 clients environ. Les gendarmes de la Drôme ont démantelé un réseau de drogue cette semaine, avec sept personnes interpellées dont deux incarcérées. Il s'agissait d'une "petite entreprise", ont indiqué dimanche à l'AFP les gendarmes et le parquet de Valence.

Mardi, 80 gendarmes dont des unités d'intervention et des équipes cynophiles, ont arrêté sept personnes à leur domicile à Valence, Bourg-de-Péage et Montélier, trois communes situées à moins de 20 km les unes des autres. Plusieurs saisies ont été réalisées: "environ 50.000 euros en petites coupures, 1,5 kg de cocaïne et d'héroïne, un pistolet automatique 9 mm avec des munitions", a indiqué le groupement de gendarmerie de la Drôme. Et 14 emballages plastiques de ce qui devait être des paquets de 1 kg de drogue.

"En plus, trois véhicules dont deux voitures de luxe pour une valeur de 88.000 euros ont été saisis et un compte bancaire avec 45.000 euros, soit 133.000 euros de patrimoine", s'est félicité le procureur de Valence Alex Perrin, évoquant un trafic d'une "certaine dimension" avec un chiffre d'affaires estimé à "500.000 euros en huit mois" et plusieurs dizaines de kilos de produits vendus.

200 consommateurs

L'enquête avait démarré en avril quand des gendarmes de Chabeuil, petite commune de moins de 7.000 habitants traversée par la ligne de TGV Paris-Marseille, ont remarqué des allées et venues près de la voie ferrée, sous des ponts dans la campagne. La surveillance établie a permis de mettre au jour un réseau, organisé avec "une centrale d'appels, des gens chargés de prendre des commandes, et une centrale de livraison, complètement étanche de l'autre entité", ont expliqué les gendarmes. Une information judiciaire avait été ouverte à Valence.

À lire aussi
L'immeuble où s'est déclaré l'incendie à Strasbourg. justice
Incendie à Strasbourg : les deux gardes à vue levées

Selon l'enquête, "le réseau alimentait environ 200 consommateurs et revendeurs en Drôme, Ardèche, Isère, Rhône et quelques clients de Paca". Vendredi, quatre personnes ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants. Les têtes de réseau présumées, deux hommes âgés de 20 et 21 ans, ont été incarcérées, tandis que les deux autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Police Drogue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants