2 min de lecture Police

Créteil : le combat sans fin de la BAC contre le trafic de drogue

La BAC de Créteil a accepté d'ouvrir ses portes à RTL pour suivre une opération d'interpellation, dans un quartier gangrené par le trafic de drogue.

Yves Calvi 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Créteil : le combat sans fin de la BAC contre le trafic de drogue Crédit Image : Fred Dufour - AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Olivier Boy
Olivier Boy édité par Noé Blouin

Dans le quartier de Mont-Mesly, à Créteil en banlieue parisienne, les habitants sont à bout. Le trafic de drogue gangrène en effet le voisinage. Au milieu des bâtiments se trouvent une grande esplanade, et un immeuble en particulier, devenu au fil des années, un repère de trafiquants.

Les dealers squattent, dès le début d'après-midi, le hall et les étages pour cacher la drogue. Les parties communes sont souillées tous les soirs. La police y multiplie les interpellations et les descentes depuis des mois, mais les dealers, souvent mineurs, sont très peu condamnés et le trafic continue. C'est précisément pour cette raison que les chefs des réseaux mettent des adolescents sur le terrain.

C'est donc une bataille quotidienne que livre la BAC de Créteil. "Ça ne nous démotive pas, parce qu'on sait qu'on leur fait mal tous les jours. Et en une heure de temps on arrive à enlever ce qu'on appel le charbonneur du jour. [...] À force, les ressources en main d’œuvre et en produit s’amenuisent et c'est ce qui leur fait mal. [..] C'est notre travail, si nous, on tient pas la rue pour les citoyens, il n'y aura plus personne derrière", commente l'un des membres de la brigade.

Un mode opératoire bien en place

Les dealers fonctionnent avec un système bien rodé. "C'est souvent le même mode opératoire, ils prennent contact devant le hall", explique l'un des policiers de la BAC, en planque dans un immeuble voisin. Le client fait ensuite le tour et prend sa commande de stupéfiants, sans même descendre de sa voiture. "C'est très organisé, c'est très hiérarchisé. [...] Sur les coursives extérieures, vous avez un ou deux guetteurs en haut des marches", indique un second policier.

À lire aussi
Deux femmes gendarmes ont déposé plainte pour harcèlement sexuel au sein de la brigade de gendarmerie de l'Ain. faits divers
Seine-et-Marne : il appelle 841 fois la police et la gendarmerie en trois jours

En opération d'interpellation, les agents de la BAC arrêtent les clients et identifient les dealers, avant de procéder à l’arrestation. Mais les policiers ne sont pas naïfs, ce sont seulement les petits vendeurs qui sont embarqués. Les vrais chefs sont loin des points de trafic et remplacent systématiquement les jeunes dealers interpellés. Ces derniers sont recrutés dans les lycées et les collèges.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Drogue Créteil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants