1 min de lecture Faits divers

Drôme : un forcené tire "au moins une cinquantaine de coups de feu"

Dans la nuit de dimanche à lundi, à Montélimar, un forcené a tiré à plusieurs dizaines de reprises sur des policiers.

Quatre armes, dont des carabines de chasse et un pistolet de calibre 7.65, ont été saisies au domicile du forcené (illustration).
Quatre armes, dont des carabines de chasse et un pistolet de calibre 7.65, ont été saisies au domicile du forcené (illustration). Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un forcené a tiré à plusieurs dizaines de reprises sur des policiers, sans faire de blessés, dans la nuit de dimanche 16 à lundi 17 novembre à Montélimar, avant d'être maîtrisé par le GIPN.

Muni de plusieurs armes, l'homme âgé d'une trentaine d'années n'a blessé aucun des fonctionnaires dépêchés sur place, ont indiqué ces sources confirmant une information du Dauphiné Libéré.

"C'est presque un miracle qu'il n'y ait eu personne de touché", a dit une source proche de l'enquête, tandis qu'un représentant du syndicat de police Alliance a évoqué "un déluge de feu" : "Il a tiré pour tuer." Selon le parquet de Valence et une source policière, le forcené a tiré en direction des forces de l'ordre "au moins une cinquantaine de coups de feu". Seules deux voitures de police ont été endommagées.

Des carabines de chasse et un calibre 7.65 saisis

Venus pour régler un différend de voisinage, les policiers ont été pris à partie par le trentenaire lorsqu'ils s'étaient présentés vers minuit à son domicile. Pris pour cible une première fois, les fonctionnaires ont répliqué avec un flashball avant de laisser au GIPN le soin de maîtriser le forcené qui a finalement accepté de se rendre au petit matin.

À lire aussi
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale le 10 septembre 2019. justice
Jeffrey Epstein : Marlène Schiappa peut-elle réquisitionner son appartement à Paris ?

Quatre armes, dont des carabines de chasse et un pistolet de calibre 7.65, ont été saisies au domicile du forcené. Connu de la justice pour des faits de violence et de trafic de stupéfiants, l'homme a été placé en garde à vue. Le parquet de Valence a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'ordre public" confiée à l'antenne de Valence de la Police judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers GIPN Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants