1 min de lecture Faits divers

Drancy : le surveillant de collège soupçonné de viols déjà inquiété dans une école

VU DANS LA PRESSE - Un surveillant travaillant dans un collège à Drancy et incarcéré pour des soupçons de viols sur des élèves a déjà fait l'objet d'une enquête pour attouchements dans un autre établissement scolaire à Bobigny.

La ville de Drancy, en Seine-Saint-Denis
La ville de Drancy, en Seine-Saint-Denis Crédit : Montage / RTL.fr
IMG_5140
Sarah Rozenbaum

Un surveillant d'un collège de Drancy sur qui pèsent des soupçons de viols d'élèves a déjà fait l'objet d'une enquête pour attouchements sexuels dans un autre établissement situé à Bobigny. 

Cet homme âgé d'une trentaine d'années a été incarcéré le 29 février après que des plaintes pour viols et agressions sexuelles ont été déposées contre lui par trois familles d'élèves, a révélé Le Parisien le 26 juin dernier. Il aurait également été au cœur d'une enquête en 2017 pour attouchements sexuels.

Les faits remontent à 2016 et se sont déroulés dans une école élémentaire de Bobigny. C'est un enfant, une présumée victime du surveillant, qui s'était plaint à ses parents après la sortie de l'école. Ces derniers avaient alors porté plainte. Même si l'enquête a été classé sans suite en avril 2018 faute de preuves, la ville de Bobigny avait préféré ne pas renouveler le contrat du surveillant, assigné à un poste administratif dès les soupçons d'attouchements connus. 

L'homme cumulait en 2017 cet emploi à Bobigny et son poste de surveillant au collège Anatole-France à Drancy où les faits contenus dans les trois plaintes lui sont reprochés. L'enquête diligentée à son égard afin d'enquêter sur ces soupçons de viols et d'agressions sexuelles va désormais devoir déterminer si d'autres victimes du surveillant existent, celui-ci ayant été en contact avec des enfants "depuis au moins l'année 2000".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression sexuelle Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants