2 min de lecture Faits divers

Disparition de Sophie Le Tan : un mois après, le mystère demeure

Jean-Marc Reiser, le principal suspect mis en examen pour assassinat dans cette affaire, nie toujours les faits. "Les preuves scientifiques sont là", assure l'avocat de la famille.

Un rassemblement en soutien à Sophie Le Tan s'est tenu le 5 octobre 2018 à Strasbourg pendant l'audition du principal suspect
Un rassemblement en soutien à Sophie Le Tan s'est tenu le 5 octobre 2018 à Strasbourg pendant l'audition du principal suspect Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Dimitri Rahmelow et Claire Gaveau

Les interrogations demeurent. Sophie Le Tan, une jeune étudiante de 20 ans, n'a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre dernier. Ce jour-là, elle devait se rendre à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg, pour visiter un appartement

Un mois après cette disparition, le mystère reste entier. Le principal suspect dans cette affaire, Jean-Marc Reiser, a été arrêté par les enquêteurs avant d'être mis en examen pour assassinat. Malgré tout, l'homme de 58 ans maintient n'être nullement impliqué dans cette affaire. 

Une version à laquelle ne croit pas Gérard Welzer, l'avocat de la famille Le Tan. Selon lui, on ne peut pas faire confiance à cet homme au lourd passé judiciaire. "Les charges accumulées par la police judiciaire font que Jean-Marc Reiser ne cesse de mentir depuis le départ, la famille en a assez. Il peut changer dix fois de version mais les preuves scientifiques sont là et les témoins sont là", explique-t-il sur RTL.fr.

À lire aussi
Un TGV en gare (illustration) Bretagne
Saint-Brieuc : un homme encagoulé provoque la panique à bord d'un TGV

Il peut changer dix fois de version mais les preuves scientifiques sont là

Gérald Welzer
Partager la citation

Malgré ces "preuves", Gérald Welzer se montre quelque peu pessimiste. "En tant qu'avocat, je suis très peu optimiste parce que voici quelqu'un qui est intelligent et qui connaît les rouges judiciaires" poursuit-il.. 

Un lourd passé judiciaire

L'homme, au lourd passé judiciaire, avait notamment été condamné en 2001 par la cour d'assises du Doubs à 15 ans de réclusion pour des viols commis en 1995 et 1996, peine confirmée ensuite par la cour d'assises d'appel de Côte-d'Or en 2003.

Jean-Marc Reiser avait aussi été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin dans une autre affaire, la disparition d'une jeune femme de 23 ans, en 1987, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Le dernier client à qui cette représentante de commerce avait rendu visite était... Jean-Marc Reiser. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Disparition Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795083787
Disparition de Sophie Le Tan : un mois après, le mystère demeure
Disparition de Sophie Le Tan : un mois après, le mystère demeure
Jean-Marc Reiser, le principal suspect mis en examen pour assassinat dans cette affaire, nie toujours les faits. "Les preuves scientifiques sont là", assure l'avocat de la famille.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/disparition-de-sophie-le-tan-un-mois-apres-le-mystere-demeure-7795083787
2018-10-07 08:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/v4xQRcIeIk3gRJDr9txF7w/330v220-2/online/image/2018/1005/7795068188_un-rassemblement-en-soutien-a-sophie-le-tan-s-est-tenu-le-5-octobre-2018-a-strasbourg-pendant-l-audition-du-principal-suspect.jpg