2 min de lecture Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : les deux hommes placés en garde à vue ont été relâchés

Deux hommes avaient été placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, survenue dimanche 27 août. Ils ont finalement été relâchés.

Les gendarmes devant le lieu de disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin en Isère.
Les gendarmes devant le lieu de disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
et AFP

Deux hommes qui avaient été placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys ont été libérés dans la soirée du vendredi 1er septembre. Suspectés un temps d'être potentiellement à l'origine de la disparition de la fillette de 9 ans, les deux hommes - tous deux âgés de 34 ans - avaient été interpellés jeudi 31 août et vendredi 1er septembre. Placés en garde à vue, ils ont finalement été relâchés. Maëlys a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. "Les investigations continuent", assure une source proche du dossier.

"La garde à vue de mon client a été levée vers 22 heures", a précisé maître Bernard Méraud, avocat du premier homme interpellé à son domicile près de Pont-de-Beauvoisin jeudi 31 août, qui avait été invité sur le tard à la réception. Ces deux gardes à vue devaient permettre de "confronter les déclarations de ces deux individus", avait précisé dans un communiqué la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin. Depuis dimanche, les gendarmes ont entendu quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans cette commune de 3.500 habitants.

La libération des deux hommes survient le même jour qu'une battue de grande ampleur lancée à 8 heures ce 2 septembre sur le parking du Lycée Charles Gabriel Pravaz, au Pont-de-Beauvoisin. Une grande initiative citoyenne a été lancée sur les réseaux sociaux pour espérer retrouver la fillette. Sur l'événement Facebook créé pour l'occasion, les organisateurs ont annoncé une collaboration avec la gendarmerie. La police iséroise, interrogée par France Bleu, voit "d'un œil bienveillant" cette initiative citoyenne, qui sera accompagnée de "quelques gendarmes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nordahl Lelandais Disparition de Maëlys Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants