1 min de lecture Enquête

Disparition de Lydie Logé : Michel Fourniret et Monique Olivier en garde à vue

Michel Fourniret et son ex-femme, Monique Olivier, ont été placés en garde à vue mardi à Nanterre dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Lydie Logé en 1993.

Michel Fourniret, le 30 avril 2008
Michel Fourniret, le 30 avril 2008 Crédit : ALAIN JULIEN / AFP
Charles Deluermoz et AFP

L'enquête sur la disparition mystérieuse de Lydie Logé, en décembre 1993, va-t-elle connaître son épilogue ? Depuis mardi, le tueur en série Michel Fourniret et son ancienne épouse Monique Olivier sont entendus par les enquêteurs de l'Office centrale pour la répression des violences faites aux personnes (OCRVP), à Nanterre. 

C'est ce qu'a indiqué ce mercredi le procureur d'Argentan (Orne). La piste menant au couple a pu être ouverte en février dernier, à la suite de comparaisons entre l'ADN de la jeune disparue et de traces découvertes dans le véhicule de Michel Fourniret.

Agée de 29 ans, Lydie Logé n'a plus donné signe de vie depuis le 18 décembre 1993, date de sa disparition à Saint-Christophe-le-Jajolet (Orne). Son corps n'a jamais été retrouvé et les deux enquêtes successives, menées d'abord entre 1994 et 1998 puis entre 2004 et 2009 ont abouti à des non-lieux. Le parquet d'Argentan (Orne) a décidé de rouvrir le dossier en 2018.

En 2008, Michel Fourniret a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour l'assassinat de sept jeunes femmes ou adolescentes, précédé de viol ou de tentative de violMonique Olivier a quant à elle été condamnée à la perpétuité avec une période de sûreté incompressible de 30 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Faits divers Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants