1 min de lecture Faits divers

Disneyland Paris : un visiteur disparaît après avoir pris du LSD

Un visiteur qui a pris du LSD a été introuvable pendant plusieurs heures après la fermetures des portes de Disneyland Paris. Retrouvé sain et sauf, il a terminé sa nuit en garde à vue.

Mickey posant devant le château de la Belle au bois dormant, au parc Disneyland Paris (illustration).
Mickey posant devant le château de la Belle au bois dormant, au parc Disneyland Paris (illustration). Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
Nicolas Scheffer
Journaliste

Alice était au pays des merveilles quand Disneyland a vécu une grosse frayeur, vendredi 20 septembre, alors que les visiteurs quittaient les lieux et que le parc fermait.

Un touriste âgé de 32 ans était introuvable pendant que les lieux se vidaient. Sa compagne venait de lui donner du LSD quand elle a alerté les secours pour signaler sa disparition, selon une information du Parisien, confirmée par RTL. 

Le dispositif pour le retrouver est impressionnant : une trentaine de pompiers dont dix plongeurs, une dizaine de policiers, des chiens et un hélicoptère équipé d'une caméra thermique ainsi que 80 salariés du parc ont été mobilisés pour le retrouver. 

Ce n'est qu'à minuit trente que le visiteur a été identifié, sur la berge du plan d'eau, sain et sauf. Avec sa compagne de 30 ans, il a été placé en garde-à-vue pour consommation de stupéfiants au commissariat du Chessy, qui n'a pas souhaité communiquer.

À lire aussi
Cour d'école - Illustration faits divers
Agressions sexuelles entre enfants : une école Steiner mise en cause

L’événement n'a pas modifié le dispositif d'attractions prévu à l'occasion des Journées du patrimoine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Disney Euro disneyland
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants