2 min de lecture Denis Baupin

Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : l'élu écologiste demande à "Mediapart" de supprimer son article

L'élu écologiste, qui a été contraint de démissionner de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale, a déposé plainte contre "Mediapart" et France Inter. Des témoignages l'accusent de harcèlement sexuel.

Denis Baupin, au congrès d'EELV le 18 septembre 2012
Denis Baupin, au congrès d'EELV le 18 septembre 2012 Crédit : AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Une lettre recommandée que Mediapart a décidé de dévoiler au grand public. Ce jeudi 12 mai, le média d'investigation a reçu un courrier signé de l'avocat de Denis Baupin demandant explicitement le retrait de l'article dévoilant les accusations de harcèlement sexuel et même d'agressions sexuelles dont aurait été l'auteur l'élu écologiste. 

Des révélations qui ont très largement secoué la classe politique. Huit témoignages, dont quatre ont été fait à visage découvert, pointent du doigt les agissements de Denis Baupin, dès lors contraint de démissionner de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale. Mais le mari d'Emmanuelle Cosse réfute ouvertement ses allégations et a décidé de contre-attaquer en déposant plainte contre Mediapart et France Inter. Cette lettre recommandée, datée du 9 mai jour de la révélation du scandale, est donc la seconde offensive du clan Baupin. "En l'espèce, le préjudice de mon client est d'ores et déjà constitué et il s'apprécie d'un point de vue moral et professionnel. En conséquence, je vous demande de procéder à la suppression - immédiate - de la mise en ligne de ce reportage litigieux sur votre site internet", écrit Emmanuel Pierrat, avocat de Denis Baupin

En quarante ans de journalisme, je n’ai jamais reçu de courrier de ce type relevant de pratiques d'Ancien Régime

Edwy Plenel
Partager la citation

Mais la demande va encore plus loin alors que l'avocat réclame également ce que va entreprendre le journal pour "réparer le préjudice". Des requêtes bien entendu rejetées par Mediapart. "Il est inédit qu’un responsable politique exige d’un journal qu’il se censure. Cette façon de faire est totalement contraire au droit de la presse en vigueur", écrit Edwy Plenel, directeur de la rédaction, dans un article mis en ligne ce jeudi 12 mai, précisant que l'ex-vice président de l'Assemblée nationale avait rejeté les demandes d'entretien des journalistes avant la révélation des accusations.

Dans une lettre envoyée directement à Emmanuel Pierrat, l'ancien directeur du Monde évoque notamment des "pratiques d'Ancien Régime". "En quarante ans de journalisme, je n’ai jamais reçu de courrier de ce type (...) Respecter la liberté de la presse, c'est donc respecter son droit à enquêter librement", écrit-il, menaçant également de rendre public certains courriers échangés au préalableUne enquête préliminaire a été ouverte mardi 10 mai au lendemain des révélation de Mediapart et France Inter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Denis Baupin Harcèlement Mediapart
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants