3 min de lecture Violences

Débordements après la victoire de l'Algérie : accident mortel, plus de 70 interpellations

ÉCLAIRAGE - De multiples incidents se sont produits le soir du jeudi 11 juillet après la qualification de l'équipe de football algérienne en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Ces échauffourées et dégradations ont fait une victime à Montpellier, de nombreux blessés et dégradations dans plusieurs villes de France.

>
Victoire de l'Algérie à la CAN : 74 interpellées après les débordements Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Alors que les Fennecs triomphaient ce jeudi 11 juillet de la Côte d'Ivoire pour la Coupe d'Afrique des Nations de football 2019, 74 personnes ont été interpellées en France, dont 43 à Paris selon le ministère de l'Intérieur, et 73 placées en garde à vue en marge des rassemblements pour célébrer la victoire de l'équipe de football algérienne et son entrée en demi-finale. 

La soirée festive a tourné court. De multiples heurts et incidents ont éclaté dans plusieurs villes de France, dont Marseille et Lyon, des scènes de pillages et des dégradations ont également été observées à Paris.

Parmi les milliers de supporters rassemblés à 21 heures sur les Champs-Élysées, plusieurs groupes de dizaines de personnes s'en sont pris vers minuit à trois magasins de moto, brisant les vitrines d'une enseigne Ducati et emportant de l'équipement - gants, casques - avant de s'emparer de deux-roues et que la police n'intervienne. Peu après 1 heure du matin, afin de disperser les groupes d'individus leur lançant des projectiles, les forces de l’ordre ont dû recourir au gaz lacrymogène sur la place de l'Étoile, avant que le calme ne revienne progressivement dès 1h30.  

À lire aussi
Illustration camping Var
Fréjus : il filme une femme sous la douche dans un camping

Au total, selon l'AFP, 50 vidéo-verbalisations pour des infractions au code de la route et 40 interpellations dont 10 mineurs ont été recensées et une dizaine de commerces ont subi des dommages dans la capitale ce jeudi. Des chiffres effarants, qui s’ajoutent aux violences commises cette nuit sur le territoire. 

Tirs de mortier, poubelles incendiées

En Seine-et-Marne, des poubelles ont été incendiées dans plusieurs communes, dont Pontault-Combault, Dammarie-les-Lys et Savigny-le-Temple, et une patrouille de police aurait été attaquée à coups de mortier à Villeparisis, indique Le Parisien.

À Marseille, l'ambiance festive a rapidement dégénéré. Près de 9.000 supporters étaient rassemblés sur le Vieux-Port, et des gazs lacrymogènes ont également été utilisés par les forces de l'ordre pour contenir les échauffourées. Une dizaine de policiers ont été blessés au cours de la soirée. À Roubaix, 14 personnes ont été interpellées, et à Tours, un drapeau français a été dégradé pour être remplacé par le drapeau algérien, détaille l'AFP.

Une mère et son bébé fauchés à Montpellier

Mais en plus de multiples dégradations, un drame s'est produit à Montpellier, dans l'Hérault. Un supporter de l'Algérie qui a perdu le contrôle de son véhicule a fauché une famille jeudi soir, tuant la mère et blessant grièvement son bébé, explique l'AFP d'après une source proche du dossier. 


Le supporter de 21 ans roulait "à vive allure" vers 22h30 dans le quartier de la Mosson. La mère de famille circulait à pied avec son bébé d'un an et sa fille de 17 ans. Le bébé, polytraumatisé, a été transporté en urgence absolue à l'hôpital, a ajouté une porte-parole de la sûreté départementale (DDSP) de l'Hérault. L'enfant se trouverait actuellement entre la vie et la mort, explique Midi Libre. La jeune fille a été légèrement blessée à la cheville. 

Quant au chauffard, ce dernier se trouve en garde à vue depuis jeudi soir, précise le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, qui indique que le jeune homme est entendu pour "homicide involontaire et blessures involontaires" ainsi que "manquement délibéré à des obligations de prudence". 

Christophe Castaner juge ces dégradations "inacceptables"

En réaction à ces incidents, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a jugé "inacceptables" les "dégradations et incidents" commis ce 11 juillet en marge des rassemblements festifs après la victoire de l'équipe de football d'Algérie, dans un tweet posté sur le réseau social vendredi matin. Le ministre félicite également les forces de l'ordre qui sont intervenues et rappelle que 43 personnes - 44 à présent - ont été interpellées à Paris

Le Rassemblement national demande à Christophe Castaner d'interdire l'accès aux Champs-Élysées aux supporters algériens le 14 juillet, jour de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations qui opposera les Fennecs au Nigéria. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Football Supporters
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798026116
Débordements après la victoire de l'Algérie : accident mortel, plus de 70 interpellations
Débordements après la victoire de l'Algérie : accident mortel, plus de 70 interpellations
ÉCLAIRAGE - De multiples incidents se sont produits le soir du jeudi 11 juillet après la qualification de l'équipe de football algérienne en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Ces échauffourées et dégradations ont fait une victime à Montpellier, de nombreux blessés et dégradations dans plusieurs villes de France.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/debordements-apres-la-victoire-de-l-algerie-accident-mortel-plus-de-70-interpellations-7798026116
2019-07-12 14:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qn0I3QawroEwvLUMMfxk8g/330v220-2/online/image/2019/0712/7798026847_une-vitrine-brisee.jpg