1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Côte-d'Or : deux interpellations suite à l'agression du maire d'Ouges
1 min de lecture

Côte-d'Or : deux interpellations suite à l'agression du maire d'Ouges

Suite à la violente agression du maire d'Ouges (Côte-d'Or) dimanche 23 mai, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi 26 mai.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon
Journaliste

Deux personnes soupçonnées d'avoir agressé Jean-Claude Girard, le maire d'Ouges en Côte-d'Or, ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi 26 mai. Selon Éric Mathais, le procureur de Dijon, "une première interpellation a eu lieu ce matin mercredi 26 mai 2021. Une seconde garde à vue est intervenue en fin d'après-midi ce jour".

La brigade de recherches de Dijon et la brigade territoriale de Quetigny continuent leur enquête de flagrance pour ces faits de violences aggravées en réunion et avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique. Pour rappel, dimanche 23 mai aux alentours de 18h30, Jean-Claude Girard, le maire d'Ouges, avait demandé à un jeune homme faisant du quad à vive allure le long d'un canal fréquenté par des promeneurs de ralentir "au nom de ses pouvoirs de police". Le ton était rapidement monté et l'homme avait menacé d'appeler du renfort.

Cette agression a suscité de nombreuses réactions de soutien

Peu après cet incident, "sept à huit personnes" étaient arrivées sur les lieux, armées de barres de fer, et s'en étaient pris au maire en lui assénant un coup derrière la tête, ainsi qu'à un habitant, intervenu après avoir été témoin de la scène. Finalement, un autre habitant avait réussi à mettre en fuite les agresseurs en exhibant une carabine de chasse. Le maire de cette commune de 1.600 habitants s'était vu reconnaître une interruption totale de travail de deux jours. Cette agression a suscité de nombreuses réactions de soutien et d'indignation dans le personnel politique local et jusqu'au gouvernement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/