1 min de lecture Faits divers

Coronavirus : des passagers d'un vol Paris-Nice refusent le port du masque à bord

VU DANS LA PRESSE - Les passagers d'un vol Roissy-Nice ont été sanctionnés à leur arrivée samedi 13 juin pour avoir refusé de porter leur masque lors du vol, obligatoire dans les avions et aéroports.

Des avions à l'aéroport Charles de Gaulle (Illustration).
Des avions à l'aéroport Charles de Gaulle (Illustration). Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Mauvaise surprise à l'arrivée. Les passagers d'un vol Roissy-Nice à bord d'un avion Air France ont été accueillis par la gendarmerie à leur arrivée samedi 13 juin. La raison : le refus de porter leur masque pendant le vol, pourtant obligatoire dans les avions comme les aéroports.

D'après les propos rapportés par Nice Matin, tous les passagers s'étaient bien conformés aux règles sanitaires lors de l'annonce des consignes. Mais après le décollage, certains ont enlevé leur masque, sous prétexte qu'il n'était plus utile et qu'il était difficile de respirer avec. Et ceux malgré les rappels à l'ordre des hôtesses de l'air.

Le personnel à bord a fini par informer le commandant qui a fait une annonce au micro, rappelant aux passagers que le port du masque était obligatoire. "Si vous ne mettez pas le masque immédiatement, la police sera là à l’arrivée," a fermement déclaré le commandant, toujours selon Nice Matin.

À l'atterrissage, les passagers réfractaires ont été contraints à se présenter aux forces de l'ordre. Parmi les six membres des autorités qui les attendaient, des gendarmes. Si certains partaient en vacances, elles ont débuté avec une amende de 135€.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Nice Aéroport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants