3 min de lecture Pyrénées-orientales

Collision entre un bus scolaire et un TER : 4 enfants tués, 20 blessés, tous n'ont pas été identifiés

ÉCLAIRAGE - Jeudi 14 décembre, vers 16h30, un bus scolaire a été percuté par un TER à un passage à niveau à Millas, près de Perpignan. Le bilan provisoire fait état de 4 morts et de 20 blessés. Sur les 16 enfants blessés, "sept élèves ne sont pas encore identifiés", a ajouté le préfet des Pyrénées-Orientales.

Les secours déployés à Millas où un TER et un bus scolaire
Les secours déployés à Millas où un TER et un bus scolaire Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Accident dramatique à un passage à niveau. Quatre enfants sont morts, jeudi 14 décembre, lors d'une collision entre un bus scolaire et un train express régional sur un passage à niveau à Millas, une ville des Pyrénées-Orientales située près de Perpignan. L'accident s'est produit à 16h10 au passage à niveau N°25 sur l'axe Perpignan-Villefranche de Conflent. Le car scolaire a été coupé en deux sous la violence du choc. 

Le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes, a expliqué qu'un bus transportant une vingtaine d'enfants du collège Christian-Bourquin à Millas et une conductrice, avait été percuté par un train. "Le choc a été violent", a-t-il déploré, lors d'une conférence de presse. "Le bus a été très gravement percuté, il est très gravement accidenté", a de son côté ajouté le procureur de la République de Perpignan, Jacques Fagny, à l'AFP. 

Que s'est-il passé ?

Difficile à l'heure actuelle de savoir précisément ce qu'il s'est passé. Selon les premières informations communiquées, la SNCF assure que le passage à niveau, sur lequel a eu lieu la collision, ne se trouvait pas "sur la liste des passages à niveau sensibles", a-t-elle déclaré au Figaro. Celui-ci était "bien équipé, fonctionnel et classique".

À lire aussi
Les bénévoles de l'association Un refuge Un coeur tentent de sauver les animaux de la "ferme de l'horreur" maltraitance
Ferme de l'horreur : des animaux vivaient au milieu des cadavres près de Perpignan

Selon plusieurs témoins de la scène, les barrières du passage à niveau étaient baissées lors de la collision. Face à l'ampleur de la catastrophe, le préfet des Pyrénées-Orientales a déclenché le plan rouge. Ce plan spécial est destiné à "organiser l’intervention d’un dispositif de secours pré-hospitalier en cas d’événement provoquant un nombre élevé de victimes", écrit le ministère de la Santé.

Des moyens lourds ont été engagés par le SDIS 66 : 70 sapeurs-pompiers, 10 véhicules de secours aux personnes, 1 poste médical avancé, 2 hélicoptères de la sécurité civile, et 2 hélicoptères du SAMU. 

Quel est le bilan ?

S'il n'est que provisoire, le bilan est déjà extrêmement lourd. Quatre collégiens, qui étaient présents dans le bus, sont décédés lors de cette collision alors que 16 enfants blessés sont recensés à l'heure actuelle. Parmi les blessés, il y a également trois passagers du train qui n'ont été blessés que légèrement". Des "blessures graves" sont à déplorer pour la conductrice du bus. 

Les quatre enfants tués et ceux qui ont été grièvement blessés dans la collision n'ont pas "tous été identifiés", ont indiqué le procureur de la République et le préfet des Pyrénées-Orientales. "Quatre personnes décédées doivent être identifiées, elles ne sont pas toutes identifiées", a déclaré le procureur Jean-Jacques Fagni, lors d'une conférence de presse. 

Sur les 16 enfants blessés, "sept élèves ne sont pas encore identifiés", a ajouté le préfet Philippe Vignes, parlant d'un "chiffre malheureux, dramatique" et d'une "véritable scène de guerre". Le plan blanc, qui permet une grande mobilisation dans les hôpitaux notamment, a été déclenché. L'hôpital de Perpignan et la clinique Saint-Pierre à Perpignan ont été mobilisés dans le cadre de ce plan. 

Comment s'organise la prise en charge ?

Outre le plan blanc et le plan rouge déployés pour gérer l'urgence, un numéro d'informations a également été mis en place pour les parents d'élèves. Il s'agit du 04.68.51.67.67. De plus, les parents des collégiens sont invités à "se rendre si nécessaire vers le collège où ils seront accueillis et informés".

Selon un communiqué de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, une cellule d'écoute psychologique a été mise en place au collège Christian Bourquin, à Millas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pyrénées-orientales Faits divers SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791433655
Collision entre un bus scolaire et un TER : 4 enfants tués, 20 blessés, tous n'ont pas été identifiés
Collision entre un bus scolaire et un TER : 4 enfants tués, 20 blessés, tous n'ont pas été identifiés
ÉCLAIRAGE - Jeudi 14 décembre, vers 16h30, un bus scolaire a été percuté par un TER à un passage à niveau à Millas, près de Perpignan. Le bilan provisoire fait état de 4 morts et de 20 blessés. Sur les 16 enfants blessés, "sept élèves ne sont pas encore identifiés", a ajouté le préfet des Pyrénées-Orientales.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/collision-entre-un-bus-scolaire-et-un-ter-4-enfants-tues-20-blesses-tous-n-ont-pas-ete-identifies-7791433655
2017-12-14 20:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_K8-iuArJF4DPuG5wR72Yg/330v220-2/online/image/2017/1214/7791434781_les-secours-deployes-a-millas-ou-un-ter-et-un-bus-scolaire.jpg