1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Cold cases" : "Sur 20 ans, cela représente 5 à 6.000 meurtres", affirme un avocat spécialisé
1 min de lecture

"Cold cases" : "Sur 20 ans, cela représente 5 à 6.000 meurtres", affirme un avocat spécialisé

INVITÉ RTL - Un pôle dédié à ces affaires non-élucidées va ouvrir ses portes au tribunal de Nanterre. Maître Didier Seban, avocat, spécialiste de ce genre d'affaires, se pose la question des moyens alloués à cette nouvelle section.

Une salle d'audience au tribunal de Nanterre.
Une salle d'audience au tribunal de Nanterre.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
"Cold cases" : "Sur 20 ans cela représente 6.000 meurtres" juge un avocat spécialisé
05:11
"Cold cases" : "Sur 20 ans cela représente 6.000 meurtres" juge un avocat spécialisé
05:11
Jérôme Florin - édité par Étienne Bianchi

C'est une décision attendue depuis des années par les familles de victimes de "cold case", ces affaires criminelles non-élucidées. Un pôle national spécialisé est créé au tribunal de Nanterre. Il sera opérationnel le 1 er mars prochain annonce le ministre de la Justice. Sa mission ? Retrouver la trace des criminels, des fois plus de 30 ans après les faits. 

Les familles attendaient depuis "longtemps" la création de ce pôle selon Maître Didier Seban, avocat et spécialiste des cold cases. "La question est de savoir de quels moyens va être doté ce pôle, comment les services d'enquête vont être renforcés, quelles enquêtes va-t-on confier...", continue-t-il. Selon lui, il y a "des milliers" d'affaires non-résolues

"Les statistiques du ministère de la Justice indiquent qu'il y a, en moyenne, 900 meurtres par an et 70 % d'entre eux sont résolus, donc, chaque année, 300 meurtres ne le sont pas", indique l'avocat. "Sur 10 ou 20 ans cela représente 5.000 ou 6.000 meurtres", poursuit-il. 

Conservation des scellés

Didier Seban espère que la création de cette juridiction spécialisée va créer un "appel d'air" pour des familles de victimes. L'avocat s'insurge aussi contre le "scandale des scellés", ces pièces utilisées dans les enquêtes, qui "sont détruites chaque jour". Il espère que "pour les dossiers confiés à ce pôle" ces documents soient "correctement conservés". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/