1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Cocaïne disparue à la PJ de Paris : le brigadier des "Stups" a été mis en examen
2 min de lecture

Cocaïne disparue à la PJ de Paris : le brigadier des "Stups" a été mis en examen

Le brigadier des Stups', soupçonné d'avoir volé 52 kg de cocaïne au siège de la PJ parisienne, a été mis en examen mercredi, a annoncé une source judiciaire à l'AFP. Le gardien de la paix interpellé lundi a quant à lui été placé sous le statut de témoin assisté.

Le siège de la police judiciaire, au 36 quai des Orfèvres, à Paris
Le siège de la police judiciaire, au 36 quai des Orfèvres, à Paris
Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le brigadier des Stups', soupçonné d'avoir volé 52 kg de cocaïne au siège de la PJ parisienne, a été mis en examen mercredi, a annoncé une source judiciaire à l'AFP. Ce policier de 33 ans doit désormais comparaître devant un juge des libertés et de la détention (JLD) qui doit statuer sur son placement en détention, réclamé par le parquet de Paris.

Il a été mis en examen pour détournement ou soustraction de biens par une personne dépositaire de l'autorité publique, et transport, détention, offre, cession de drogue, ainsi que pour blanchiment de trafic de stupéfiants en bande organisée, a précisé la source judiciaire. 

Le gardien de la paix interpellé lundi dans l'enquête a quant à lui été placé sous le statut de témoin assisté en début de soirée. Il s'agit d'un statut intermédiaire entre celui de simple témoin et de mis en examen.

Une présence suspecte dans les locaux du 36 la nuit du vol

Pour l'heure, l'élément principal dont dispose la police des polices est la preuve de la présence du brigadier chef la nuit du vol dans les locaux et surtout ses allées et venues suspectes avec des sacs d'abord vides puis pleins, comme le confirment à la fois des images vidéo et le témoignage d'une fonctionnaire en faction à l'entrée du 36 quai des Orfèvres.

À écouter aussi

Près de 20.000 euros en liquide, ainsi que de nombreux téléphones et ordinateurs, ont été saisis par les enquêteurs de la "police des polices" à son domicile. L'essentiel de cette somme a été trouvée dans un sac à dos que portait le policier lors de son interpellation à Perpignan. Il a expliqué aux enquêteurs que l'argent provenait des gains de jeux en ligne.

200 kg de cannabis retrouvés dans un box voisin de celui du policier

Selon des sources proches du dossier, qui confirmaient une information de RTL, à l'occasion d'une perquisition, les enquêteurs de la "police des polices" (IGPN) ont trouvé 200 kg de résine de cannabis dans un box voisin de celui que loue un des deux policiers et qu'ils venaient de fouiller.

Si une de ces sources s'étonne d'un "hasard qui mérite éclaircissement", rien ne démontre formellement pour l'heure que ce box où a été trouvé la drogue était loué par le policier et rien ne permet d'exclure qu'il s'agisse d'une affaire complètement distincte.

Les policiers venaient de terminer la perquisition du box loué par le policier, qui s'était avérée infructueuse, quand le chien spécialement dressé a marqué l'arrêt devant un box voisin, a expliqué cette source.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/