1 min de lecture Climat

François de Rugy sur la pétition "L'affaire du siècle" : "Nous répondrons point par point"

Menée par quatre ONG et diverses personnalités, une pétition pour le climat a été lancé contre l'État, l'enjoignant d'agir. François de Rugy répond à cette initiative citoyenne.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy
Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Les "gilets verts" aussi font entendre parler d'eux. Face à la pétition sur le climat, lancée par quatre ONG contre l'État, et qui a reçu plus de 1,7 million de signatures, le gouvernement donne sa réponse. François de Rugy, ministre de la Transition écologique, l'un des premiers visés par cette pétition a réagi, mardi 25 décembre, dans Le Parisien

Les quatre associations (Greenpeace, Oxfam, la Fondation pour la Nature et l'Homme, et Notre affaire à tous) somment Emmanuel Macron et ses ministres d'agir dans les deux mois, faute de quoi elles déposeront un recours devant le Tribunal administratif de Paris pour carence fautive. Une action que François de Rugy réprouve : "Ce n'est pas dans un tribunal qu'on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre", déclare-t-il. 


Le ministre affirme que le gouvernement a déjà commencé à agir. "Nous répondrons point par point. Nous sommes déjà au travail". Il donne pour exemple les quatre centrales à charbon de Loire-Atlantique qui seront fermées, alors que ces installations sont "loin d'être en fin de vie". D'autre part, le ministre de la Transition écologique assure que "les mesures mises en œuvre dès le début du quinquennat commencent à porter leurs fruits. Au trimestre dernier, pour la première fois, les émissions du transport ont commencé à baisser".

À lire aussi
Faille sur la péninsule antarctique environnement
Antarctique : la fonte des glaces s'accélère, le niveau des océans monte

En plus des quatre ONG, la pétition, baptisée "L'affaire du siècle", se voit propagée par des personnalités influentes du cinéma et du web telles que Marion Cotillard, Juliette Binoche, Akim Omiri, Élie Semoun, Fanny Agostini, et bien d'autres. Mais selon François de Rugy, la volonté ne suffit plus : "En France, tout le monde est d'accord pour lutter contre le changement climatique mais, en revanche, quand on pose la question des moyens, c'est plus complexe. Qu'est-ce que les citoyens sont prêts à accepter ?"

Climat : soutenez-vous la pétition contre le gouvernement ?
Nombre de votes : 10759 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Environnement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796043798
François de Rugy sur la pétition "L'affaire du siècle" : "Nous répondrons point par point"
François de Rugy sur la pétition "L'affaire du siècle" : "Nous répondrons point par point"
Menée par quatre ONG et diverses personnalités, une pétition pour le climat a été lancé contre l'État, l'enjoignant d'agir. François de Rugy répond à cette initiative citoyenne.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/climat-quand-on-pose-la-question-des-moyens-c-est-plus-complexe-dit-francois-de-rugy-7796043798
2018-12-26 09:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GNPNKGYBPJvb1iuie9Ssng/330v220-2/online/image/2018/1127/7795723979_le-ministre-de-la-transition-ecologique-et-solidaire-francois-de-rugy.jpg