1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Charente : un homme condamné pour avoir mis ses deux filles dans un congélateur
2 min de lecture

Charente : un homme condamné pour avoir mis ses deux filles dans un congélateur

VU DANS LA PRESSE - Un père de famille a été condamné à 9 mois de prison ferme par le tribunal d'Angoulême ce lundi 28 juin pour avoir placé ses deux filles de 4 et 6 ans dans un congélateur.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Sarah Belien

C'était "une mauvaise blague" selon le père. Ce lundi 28 juin, un habitant de Cognac (Charente) a été condamné à 15 mois de prison dont 9 mois ferme par le tribunal d'Angoulême. L'homme a été jugé en comparution immédiate pour avoir placé quelques instants ces deux filles de 4 et 6 ans dans un congélateur.

Ayant perdu le droit de garde de ses enfants, l'homme de 37 ans avait convaincu son ex-compagne de les garder quelques jours chez lui. Son ex-femme, "sous emprise" d'après son avocate, avait finalement accepté. Selon France Bleu La Rochelle qui a rapporté l'affaire, les faits se sont déroulés lors des vacances de Pâques en avril dernier. Les deux fillettes ont suivi leur père à la cave pour prendre des glaces. L'accusé à la barre explique : "Je les avais dans les bras, je les ai penchées l'une après l'autre à l'intérieur du congélateur", selon ses propos, rapportés par nos confrères. Des faits que ce père de famille décrit comme "une mauvaise blague".

Lorsque la mère est venue les récupérer, les deux fillettes étaient en pleurs, raconte France Bleu. Cette dernière décide alors de rentrer chez elle dans les Deux-Sèvres, ce qui n'était pas du goût du père. L'avocate des parties civiles raconte : "Il s'est jeté sur elle, l'a frappée. De rage, il a détruit sa valise. Il a fallu que ses parents interviennent pour les séparer", a-t-elle décrit.

Des dizaines de condamnations pour violences

C'est par le biais de l'école que les forces de l'ordre ont été mises au courant, les deux fillettes ayant raconté à leurs enseignantes avoir été mises entières dans le congélateur. Des dires qu'elles confirmeront plus tard aux enquêteurs. L'avocate de l'accusé juge la condamnation "complètement disproportionnée" et réclame des preuves. "On ne se base que sur du déclaratif", a-t-elle affirmé, et préfère parler de relation tumultueuse "avec une dépendance affective réciproque" entre l'homme et son ex-compagne, rapport France Bleu.

À lire aussi

Le passif de ce père de 37 ans n'aide pas. En effet, il compte 17 condamnations dont plus d'une dizaine pour violences, rapportent nos confrères. L'homme était d'ailleurs sous contrôle judiciaire lors de son interpellation dans cette affaire. Il avait purgé une peine de huit mois de détention provisoire dans une affaire d'extorsion avec arme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/