2 min de lecture Faits divers

Brest : décès d'un des quatre marins intoxiqués à bord d'un cargo

L'un des quatre marins intoxiqués à bord d'un cargo au large du Finistère est décédé a annoncé la préfecture maritime de l'Atlantique ce vendredi 14 février.

Un cargo (illustration)
Un cargo (illustration) Crédit : MARINE NATIONALE / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Ces quatre marins étaient les membres d’un cargo battant pavillon des Bahamas. Ils ont été intoxiqués par des fumigations à bord du navire, jeudi 13 février, au large du Finistère, et l’un d’entre eux est décédé d’après une annonce, vendredi 14 février, de la préfecture maritime de l'Atlantique. Parti des Sables d'Olonne, le navire se dirigeait vers Hull, en Angleterre, avec ses sept membres d'équipage.

Le cargo de 88 mètres de long Fri Dolphin, transportant du maïs, a alerté les autorités maritimes en début de soirée, jeudi 13 février, alors qu'il se trouvait à 60 nautiques (111 km) au Sud-Ouest de Lanvéoc (Finistère), indique la préfecture maritime dans un communiqué.
L'équipe médicale du Samu, hélitreuillée à bord dans des conditions météorologiques particulièrement mauvaises, n'a pu que constater le décès d'un des quatre marins intoxiqués, précise la préfecture maritime. 

Ne pouvant pas être hélitreuillés en raison des mauvaises conditions de mer avec des vagues de 6 à 9 mètres, les trois autres marins, dont l'état de santé était stable, ont rejoint Brest à bord de leur cargo dans la nuit avant d'être évacués vers l'hôpital de la Cavale Blanche.

Un biocide hautement toxique

Parmi les membres d'équipage du cargo, six sont de nationalité russe et un de nationalité lituanienne, a précisé la préfecture maritime. Le marin décédé était de nationalité russe et avait 42 ans. Les trois autres victimes sont âgés de 56, 49 et 32 ans.

À lire aussi
Un camion de pompiers (illustration) faits divers
Coronavirus : des pompiers reçoivent des messages d'insultes

La fumigation à bord des navires est réalisée afin d'empêcher la propagation de parasites et de micro-organismes dans le chargement. Elle est effectuée avec un biocide hautement toxique contenant de la phosphine, précise dans un communiqué l'association de défense de l'environnement maritime et des marins Mor Glaz. Elle se demande comment ce produit hautement toxique a pu se retrouver dans les locaux communs du cargo et provoquer la mort d'un marin. 

Une enquête technique du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) Mer des Bahamas, assisté du BEA Mer français, a été ouverte pour déterminer les circonstances techniques de ce drame, a précisé la préfecture maritime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Bateau Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants