1 min de lecture Faits divers

Bouches-du-Rhône : une infirmière prise en otage à la prison d'Aix-Luynes

Un détenu de la prison de la prison d'Aix-Luynes a pris en otage une infirmière pendant près d'une heure. Il disposait d'une arme "artisanale". Après négociations, l'otage a été libérée, indemne.

L'homme, âgé de 50 ans, qui a affirmé avoir tué volontairement ses parents
L'homme, âgé de 50 ans, qui a affirmé avoir tué volontairement ses parents Crédit : AFP
Nicolas Barreiro et AFP

C'est le Syndicat national pénitentiaire Force Ouvrière qui a rendu publique cette information sur Facebook. Un détenu, muni d'une "arme artisanale", du centre pénitentiaire d'Aix-Luynes, à proximité d'Aix-en-Provence, a pris en otage ce jeudi 13 août "pendant moins d'une heure" une infirmière relâchée sans être blessée, a-t-on appris de sources concordantes.  

"La prise d'otage a démarré vers 9h00 et l'infirmière a été libérée à 9h45 après que le détenu, muni d'une arme artisanale, a négocié avec le chef de l'établissement", a confirmé la direction de l'administration pénitentiaire (DAP) l'Agence France presse. L'infirmière a été relâchée sans être blessée. Elle était retenue "au niveau de l'unité sanitaire", ont indiqué la DAP et le Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière sur Facebook. 

Le détenu avait des "problèmes psychologiques", selon une source proche du dossier. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Une Équipe régionale d'intervention et de sécurité (ERIS) s'est rendue sur place mais n'est pas intervenue physiquement. 

Le centre pénitentiaire de Luynes compte 1.366 détenus pour 1.327 places selon l'administration pénitentiaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Bouches-du-rhône Prisons
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants