1 min de lecture Terrorisme

Béziers : un gérant de kebab jugé pour apologie du terrorisme

REPLAY - Un restaurateur est jugé pour avoir proposé dans menus baptisés avec des noms faisant référence à des armes.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Béziers : un gérant de kebab jugé pour apologie du terrorisme Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Aline Thibal et Julien Absalon

Humour noir ou provocation ? Un restaurateur de Béziers est jugé au tribunal correctionnel pour apologie du terrorisme, ce lundi 19 octobre, et risque 14 ans de prison. Il proposait dans son snack appelé "Toubib Burger" des menus baptisés avec des noms quelque peu particuliers : "K-Lach", "AK47", "Grenade", "Calibre 12", "M-16" ou encore "Famas". Dans un contexte post-11 janvier, cela n'était pas du goût du service régional de la police judiciaire de Montpellier qui l'avait interpellé en septembre.

Lors de l'audience, son frère sera présent. Pour lui, ces menus sont un simple coup marketing. "K-lach c'était pour représenter son snack. C'était plus un truc de publicité qu'autre chose, pour attirer les jeunes. On s'est jamais fait emmerder. C'était à la vue de tous. Il n'y a pas d'apologie dans les histoires comme ça", lance-t-il au micro de RTL. Il ajoute d'ailleurs que les noms auraient pu être changés si une demande avait été faite dans ce sens. "Il y a même certains policiers qui ont déjà commandé", assure-t-il.

Seulement, le prévenu, converti à l'islam depuis plusieurs années, intrigue d'autant plus qu'il a gravité un temps dans le même milieu que Mohammed Merah, à Toulouse. Il y a 10 ans, il avait ainsi été interpellé par la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) devenue direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Puis en 2010, il avait été condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis, pour trafic de cannabis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Béziers Kebab
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants