1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Béluga dans la Seine : comment va se dérouler son extraction "hors du commun" ?
2 min de lecture

Béluga dans la Seine : comment va se dérouler son extraction "hors du commun" ?

Le béluga coincé dans la Seine depuis vendredi va être extrait ce mardi soir, a annoncé la préfecture. L'équipe du Marineland d'Antibes prévoit une opération "hors du commun".

Le Béluga, dans la Seine, le 5 août 2022
Le Béluga, dans la Seine, le 5 août 2022
Crédit : JEAN-FRANÇOIS MONIER / AFP
Nicolas Barreiro & Zoé Pallier & AFP

La préfecture de l'Eure, à défaut d'euthanasier l'animal, prépare une opération d'envergure pour sauver le béluga égaré dans la Seine ce mardi 9 août. Le cétacé de quatre mètres et d'environ 800 kg se trouve depuis vendredi dans un bassin de la Seine à Saint-Pierre-La-Garenne. Selon la préfecture, l'extraction devrait débuter à 20 heures et le transport du cétacé doit être réalisé par camion vers une destination encore non précisée.

"Une opération de transport du béluga égaré dans la Seine va être tentée aujourd'hui dans la soirée", a indiqué la préfecture de l'Eure aux médias, qui pilote l'opération pour sauver l'animal évoluant habituellement dans les eaux froides. Son extraction s'annonce "hors du commun", a indiqué à l'AFP une membre de l'équipe du Marineland d'Antibes, arrivée lundi soir sur place. Les nouvelles de l'animal "sont correctes" mardi matin, a indiqué Isabelle Brasseur, l'une des membres de l'équipe.

Le scénario de l'opération d'extraction est au point : "on a ce matin quelque chose qui tient la route. On va exposer ce plan aux personnes qui vont nous aider et on va l'affiner" lors de ces échanges, a-t-elle dit. La sous-préfète de l'Eure Isabelle Dorliat-Pouzet décrit au micro de RTL une "technique très particulière". Celle-ci consiste à "prendre le béluga dans une sorte de hamac pour le suspendre au-dessus de l'eau et l'amener dans un véhicule qui pourra le transporter vers la mer", explique-t-elle. 

"Il faut le sortir de là"

Dans le cas présent, "ce qui est hors du commun, c'est le lieu", a relevé Isabelle Brasseur. Les berges de la Seine "ne sont pas accessibles aux véhicules" à cet endroit et "tout doit être transporté à la main".

À lire aussi

Le béluga sera transporté par route vers un lieu non précisé. Pour la spécialiste, "la priorité est de le remettre dans l'eau de mer". L'animal serait déposé pour quelques jours dans un sas à eau de mer, le temps d'être soigné, avant d'être emmené au large pour y être relâché.

"Dans tous les cas, il faut le sortir de là (…) Il faut essayer de comprendre ce qu'il a", a dit Isabelle Brasseur, à propos de l'animal, actuellement retenu dans une écluse sur la Seine à Saint-Pierre-La-Garenne (Eure). "Il peut y avoir des dégradations internes qui ne se voient pas", bien qu'il s'agisse de cétacés "extrêmement résistants", a-t-elle estimé. 

Des examens médicaux pendant l'extraction

Dans ces manipulations, "on va tout au long faire les différents examens pour essayer qu'il n'y ait pas de temps mort, de temps perdu, (…) le vétérinaire va procéder d'abord à un examen visuel, puis une prise de sang, prélever un échantillon respiratoire…", a développé Isabelle Brasseur. 

Interrogée sur la faisabilité d'une telle opération, étant donné la taille (quatre mètres environ) et le poids du béluga (800kg), Isabelle Brasseur a fait valoir que le Marineland avait dans le passé assuré l'extraction et le transport d'animaux plus imposants, comme un orque né à Antibes et transporté vers les États-Unis. L'écluse où le béluga est retenu est à plus de 130 km de la mer.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/