1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un béluga vient-il d’être repéré dans la Seine ?
1 min de lecture

Un béluga vient-il d’être repéré dans la Seine ?

La préfecture demande à la population de ne pas se déplacer sur le site ni tenter d'approcher le béluga afin de "ne pas stresser l'animal pendant la phase de collecte d'information".

Les bélugas, qui peuvent atteindre une taille de 6 mètres, évoluent généralement dans les eaux glacées autour du Groenland et au nord de la Norvège et de la Russie (photo d'illustration).
Les bélugas, qui peuvent atteindre une taille de 6 mètres, évoluent généralement dans les eaux glacées autour du Groenland et au nord de la Norvège et de la Russie (photo d'illustration).
Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
micro generique
La rédaction de RTL

Un animal marin, qui serait un béluga, une espèce protégée de cétacé vivant habituellement dans les eaux froides, a été repéré mardi 2 août dans la Seine, a annoncé mercredi la préfecture de l'Eure.

D'après l'étude des premiers clichés, "l'animal serait un béluga", "une espèce protégée de cétacé vivant habituellement dans les eaux arctiques, subarctiques et dans l'estuaire du Saint-Laurent au Québec", indique la préfecture dans un communiqué, sans préciser dans quel secteur de la Seine l'animal a été vu, pas plus que la taille de l'individu.

A l'âge adulte, un béluga mesure environ 4m. Le travail d'identification a été mené conjointement par les services de l'Office Français de la Biodiversité et de la Direction Départementale de la Protection des Populations.

"Optimiser ses chances de survie"

"Une évaluation de son état de santé est en cours afin de prendre les mesures adaptées pour optimiser ses chances de survie", ajoute le communiqué, précisant qu'"il arrive à des individus isolés d'errer dans des eaux plus méridionales", qui peuvent "survivre temporairement en eau douce".

À lire aussi

La préfecture demande à la population de ne pas se déplacer sur le site ni tenter d'approcher le béluga afin de "ne pas stresser l'animal pendant la phase de collecte d'information".
Elle souligne que les services de l'Etat "sont mobilisés pour la préservation de la faune sauvage et poursuivent leur surveillance continue de la population".

Début juin, une orque avait été observée dans la Seine, entre Rouen et Le Havre. L'animal avait finalement été retrouvé mort et une autopsie avait privilégié un décès par inanition.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/