1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Aude : 200 chats mystérieusement empoisonnés
1 min de lecture

Aude : 200 chats mystérieusement empoisonnés

Près de 200 chats ont trouvé la mort ces derniers jours, empoisonnés, dans une petite commune de l'Aude. Le mystère reste pour l'instant entier sur les circonstances de ces morts.

Des chats jouant (illustration).
Des chats jouant (illustration).
Christophe Guirard

Saint-Pierre-la-Mer, station balnéaire de l'Aude, à une vingtaine de kilomètres de Narbonne, est le théâtre d'une véritable hécatombe féline après que près de 200 chats ont été retrouvés morts, visiblement empoisonnés comme le rapporte La Dépêche. Interrogé par le quotidien, l'adjoint au maire chargé de la sécurité, André Ruiz, a avoué n'avoir jamais vu pareille situation : "Depuis le début de la semaine, il a été retrouvé une cinquantaine de chats empoisonnés, sur un secteur d'environ un hectare".

150 cadavres d'animaux supplémentaires ont ensuite été récupérés dans les containers à ordures de la municipalité. Difficile cependant, pour l'instant, de savoir ce qui a bien pu causer cette vague de mortalité. Certains, à Saint-Pierre-la-Mer, ont évoqué la piste de pastilles bleues retrouvées dans plusieurs jardins, mais qui sont en fait destinées à lutter contre la prolifération des limaces et n'ont aucune chance d'être ingérées par un chat.

L'association des chats errants a déposé une plainte à la gendarmerie de Gruissan, ce qui va entraîner une autopsie des animaux morts et permettre de savoir exactement ce qui est arrivé aux victimes. André Ruiz, interrogé par L'indépendant, a évoqué la piste de quelqu'un qui aurait voulu s'en prendre aux goélands, actuellement en pleine période de nidification.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire