1 min de lecture Faits divers

Aube : deux prisonniers libèrent un surveillant pris en otage par un détenu

Un surveillant de prison a été pris en otage à Villenaux-la-Grande (Aube) par un détenu. Ce sont deux autres prisonniers qui ont libéré l'otage, menacé de mort.

Le centre de détention de Villenaux-la-Grande dans l'Aube
Le centre de détention de Villenaux-la-Grande dans l'Aube Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Il est 19 heures, ce samedi 28 septembre. La distribution du repas est terminée. Un détenu appelle avec insistance un surveillant. Mais lorsque ce dernier entre dans la cellule, il est pris en otage et menacé par le détenu armé d'une fourchette transformée en arme artisanale, raconte l'Union internationale des syndicats pénitentiaire Force Ouvrière (UISP-FO) du Grand-Est dans un communiqué

Deux "auxiliaires", des détenus qui effectuent des tâches de ménage et de distribution des repas, assistent à la scène depuis le couloir et interviennent aussitôt. Après avoir tenté de parlementer avec le preneur d'otage ils ont réussi à le maîtriser et à libérer le gardien, selon les informations de France 3

Le surveillant, âgé d'environ 25 ans, a été conduit à l'hôpital en état de choc. Quatre jours d'interruption temporaire de travail lui ont été prescrits. L'UISP-FO "espère que l'auteur des faits sera sanctionné par la justice à la hauteur de la gravité des faits commis". 

Le syndicats de surveillants pénitentiaires "tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur la situation du centre de détention de Villenaux-la-Grande, établissement où la prise d'otage semble devenir un rituel malsain que nous dénonçons !" En juin 2017 et en juin 2018, deux prises d'otages avaient déjà eu lieu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Prise d'otages Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants