1 min de lecture Justice

Action anti-migrants : prison ferme pour 3 représentants de Génération identitaire

Le tribunal correctionnel de Gap a prononcé jeudi 29 août des peines de six mois de prison ferme contre trois responsables de Génération identitaire après les actions anti-migrants menées sur la frontière franco-italienne.

Des militants de Génération identitaire avaient mené une opération à la frontière franco-italienne dans les Alpes
Des militants de Génération identitaire avaient mené une opération à la frontière franco-italienne dans les Alpes Crédit : ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Au printemps 2018, une centaine de militants du mouvement Génération identitaire s'était rendue au col de l'Échelle dans les Hautes-Alpes pour "veiller à ce qu'aucun clandestin ne puisse rentrer en France". 

Les membres du groupe avaient décidé de bloquer le site, emprunté par les migrants pour traverser la frontière. Une "frontière symbolique" matérialisée dans la neige par des grillages en plastique avait été érigée, deux hélicoptères avaient été déployés. Sur les banderoles était inscrit : "Vous ne ferez pas de l'Europe votre maison ! Retournez dans votre pays d'origine".

Jeudi 29 août, le tribunal correctionnel de Gap a prononcé des peines de six mois de prison ferme contre trois responsables du mouvement Génération identitaire. L'association est condamnée à une amende maximale de 75.000 euros. 

Les prévenus étaient poursuivis pénalement pour des "activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique". 

Ils vont faire appel de la décision

À lire aussi
Fabien Clain, l'un des deux frères Toulousains qui ont revendiqué les attentats du 13 Novembre à Paris. jihadisme
Terrorisme : l'aînée du clan Clain jugée pour avoir tenté de rejoindre la Syrie

Le tribunal considère que, "compte-tenu de la nature extrêmement grave des faits, de l'importance du trouble à l'ordre public occasionné non seulement pendant leur période de commission mais de manière durable dans le département, de l'importance des valeurs protégées par les infractions reprochées et du passé pénal des prévenus", la prison ferme s'impose. 

Contre Clément Gandelin (dit Galant), 24 ans, président de Génération identitaire, fondé en 2012, son porte-parole Romain Espino, 26 ans, et un organisateur actif du mouvement, Damien Lefèvre (dit Rieu), 29 ans, le tribunal a également prononcé 2.000 euros d'amende, ainsi que la privation de leurs droits civiques, civils et de famille pendant cinq ans

Maître Pierre-Vincent Lambert, avocat des prévenus, a d'ores et déjà annoncé que ses clients feraient appel de la décision.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Migrants Extrême droite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants