2 min de lecture Attentat en Isère

Attentat en Isère: Yassin Salhi a quitté Lyon pour Paris

Comme prévu, l'auteur présumé des attentats en Isère a quitté Lyon où il était en garde à vue pour être vraisemblablement transféré à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) à Levallois-Perret.

Un attentat a été commis vendredi dans un site de gaz industriels en Isère, près de Lyon.
Un attentat a été commis vendredi dans un site de gaz industriels en Isère, près de Lyon. Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Yassin Salhi, le suspect de l'attentat en Isère, qui a avoué avoir assassiné la victime décapitée, a quitté Lyon dimanche en début d'après-midi pour être transféré au siège de la police antiterroriste, près de Paris, rapporte l'AFP. 

Peu avant 15h, Yassin Salhi, 35 ans, a quitté l'Hôtel de police de Lyon, où il avait été placé en garde à vue vendredi soir, à bord d'un fourgon escorté  par neuf véhicules banalisés. Il devait être conduit à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), selon une source proche du dossier.

Sa garde à vue, interrompue le temps du transfert, pourrait se poursuivre jusqu'à 96 heures avant sa présentation devant un juge d'instruction. Un peu plus tôt, vers 13h30, son avocat commis d'office, Me Régis Lepetit, avait quitté les locaux de la police judiciaire de Lyon, se bornant à dire aux nombreux journalistes sur place que "le dossier suivait son cours".

Des aveux incohérents

Après avoir gardé le silence pendant près de 24h, le suspect a commencé à avouer les faits dans des propos parfois décousus, pas toujours logiques. Il affirme avoir agi seul et selon une information RTL, indique qu'il voulait faire exploser l'usine de gaz industriels. Le suspect a raconté qu'il avait depuis longtemps mûri ce projet terroriste, sans donner beaucoup plus de détails. Le but était de créer un attentat de masse en projetant sa voiture contre les réservoirs de gaz industriel de l'usine, pour provoquer une explosion, à la manière des voitures béliers et des kamikazes de Daesch. Il aurait été inspiré pour celà par les images de propagande circulant sur internet.

À lire aussi
Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015 Attentat en Isère
Attentat en Isère : "Notre vie a été détruite comme celle des autres victimes", dénonce le fils du chef d'entreprise décapité

l n'a pas vraiment abordé ses liens possibles avec Daech et des combattants en Syrie. Il a fabriqué et embarqué avec lui deux drapeaux, un blanc, un noir, portant des sourates du Coran. Il s'est ainsi rendu chez son employeur qu'il a, selon ses premières déclarations, étranglé, avant de le décapiter et organiser la mise en scène sordide sur le grillage de l'usine avec la tête accrochée entre les deux drapeaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat en Isère Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778915187
Attentat en Isère: Yassin Salhi a quitté Lyon pour Paris
Attentat en Isère: Yassin Salhi a quitté Lyon pour Paris
Comme prévu, l'auteur présumé des attentats en Isère a quitté Lyon où il était en garde à vue pour être vraisemblablement transféré à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) à Levallois-Perret.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/attentat-en-isere-yassin-salhi-a-quitte-lyon-pour-paris-7778915187
2015-06-28 15:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aXRA9lsDwpSi3yiDnGzt_Q/330v220-2/online/image/2015/0626/7778901168_un-attentat-a-ete-commis-vendredi-dans-un-site-de-gaz-industriels-en-isere-pres-de-lyon.jpg