1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attaque à Nice : un an après l'attentat, une messe et une statue en hommage aux victimes
2 min de lecture

Attaque à Nice : un an après l'attentat, une messe et une statue en hommage aux victimes

Une commémoration s'est tenue, vendredi 29 octobre, pour saluer la mémoire des trois victimes de l’attaque au couteau perpétrée dans la basilique de Notre-Dame de l’Assomption à Nice, le 29 octobre 2020.

Une statue représentant une colombe de la paix de l'artiste Théo Tobiasse, près de la basilique Notre-Dame de l'Assomption.
Une statue représentant une colombe de la paix de l'artiste Théo Tobiasse, près de la basilique Notre-Dame de l'Assomption.
Crédit : CLÉMENT MAHOUDEAU / AFP
Florise Vaubien & AFP

Une cérémonie s’est déroulée, vendredi 29 octobre, pour rendre hommage aux trois victimes de l’attaque au couteau perpétrée dans la basilique de Notre-Dame de l’Assomption à Nice, le 29 octobre 2020. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et le maire ex-LR de Nice, Christian Estrosi, se sont rendus sur place aux côtés des familles de victimes. Une statue nommée "La Colombe de la Paix", du sculpteur Théo Tobiasse a été dévoilée devant de nombreux niçois massés en dehors de l'église.

"Chaque Français a le devoir de se souvenir" de ces "visages innocents et suppliciés" de victimes "brutalement arrachées à la vie", a souligné Gérald Darmanin. Le père Franklin Parmentier, le curé de la paroisse, a lui déploré des vies "bafouées" dans "un lieu de paix et de prière". Des victimes du "terrorisme islamiste" et de "la violence barbare", a-t-il ajouté, reprenant les mots figurant sur la plaque commémorative apposée dans la basilique.

Nadine Devillers, une Niçoise de 60 ans, Simone Barreto Silva, Franco-Brésilienne de 44 ans et mère de trois enfants, et le sacristain Vincent Loquès, 55 ans, père de deux filles, avaient été tués il y a un an par Brahim Aouissaoui, un Tunisien de 22 ans. 

Un attentat meurtrier qui avait ravivé la douleur dans une ville déjà profondément endeuillée par les attaques de la Promenade des Anglais en 2016 qui avaient fait 86 morts et 206 blessés, précise France24.

À lire aussi

Début décembre, le suspect a été mis en examen pour "assassinats et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" dans le cadre d'une enquête confiée au parquet national antiterroriste (PNAT). Début juin, M. Aouissaoui a réitéré sa version dans un interrogatoire : il reste "sur la même ligne de défense" et dit ne pas se souvenir de l'attaque, a rappelé une source proche du dossier. 

Le maire de Nice Christian Estrosi, le président du conseil régional de Paca, Renaud Muselier et le député français Eric Ciotti réunis pour le premier anniversaire de l'attentat de la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, le 29 octobre 2021.
Le maire de Nice Christian Estrosi, le président du conseil régional de Paca, Renaud Muselier et le député français Eric Ciotti réunis pour le premier anniversaire de l'attentat de la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, le 29 octobre 2021.
Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/