1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Assassinat de Rafic Hariri : derrière le procès, "un enjeu politique", selon Béatrice Hadjaje
1 min de lecture

Assassinat de Rafic Hariri : derrière le procès, "un enjeu politique", selon Béatrice Hadjaje

ÉCLAIRAGE VIDÉO - Béatrice Hadjaje, rédactrice en chef adjointe du service étranger de "RTL", revient sur le procès des meurtriers de l'ancien Premier ministre libanais, qui s'est ouvert ce jeudi 16 janvier à la Haye.

Béatrice Hadjaje
Béatrice Hadjaje
Crédit : RTL.fr
Assassinat de Rafic Hariri : derrière le procès, "un enjeu politique", selon Béatrice Hadjaje
01:55

Rafic Hariri s'est ouvert mercredi 15 janvier à La Haye. Neuf ans après l'attentat qui a coûté la vie à celui qui était sur le point de remporter les élections au Liban

Béatrice Hadjaje, rédactrice en chef adjointe du service étranger de RTL, évoque l'attentat en quelques chiffres : "Plus de 2,5 tonnes d'explosif utilisées, 22 tués, plus de 200 blessés."

Le procès a un enjeu politique

Béatrice Hadjaje voit plusieurs enjeux dans ce procès : "Un enjeu de justice tout à fait classique. Et au-delà, un enjeu politique". "Rafik Hariri était sur le point de remporter les élections et il avait un objectif : dénoncer l'occupation syrienne du Liban", rappelle-t-elle.

Mais "la Syrie avait et a toujours un puissant allié au Liban : la milice du Hezbollah, précise Béatrice Hadjaje. Or, aujourd'hui, ce sont quatre hommes proches du Hezbollah qui sont accusés d'avoir commis cet attentat."

Qui est le commanditaire de l'attentat ?

À lire aussi

L'enquête a permis de désigner les quatre auteurs de l'attentat. Béatrice Hadjaje s'interroge sur l'identité du commanditaire : "Le Hezbollah libanais ? (...) Le régime syrien de Bachar Al Assad ?"

Aujourd'hui, l'enquête se poursuit mais elle est "difficile, car de nombreux acteurs de l'époque ont été assassinés."

La situation a empiré au Liban

Et depuis, la situation s'est aggravée au Liban : "Les assassinats politiques et les attentats se multiplient", détaille Béatrice Hadjaje.

Et pour cause : "Le Liban est devenu le deuxième terrain d'affrontement du conflit syrien, avance la journaliste, pour une raison simple : le Hezbollah libanais se bat jour après jour aux côté de Bachar Al Assad."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/