1 min de lecture Faits divers

Après les Baumettes, nouvelle polémique autour du Facebook de détenus niçois

Après la polémique née de la révélation des photos des détenus de la prison des Baumettes à Marseille, ce sont cette fois-ci des clichés des prisonniers de la maison d'arrêt de Nice qui ont été décelés sur Facebook.

Archives - Maison d'arrêt de Nice
Archives - Maison d'arrêt de Nice Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

Après les selfies de la prison des Baumettes de Marseille lundi, c'est au tour de l'administration pénitentiaire de Nice de découvrir une page Facebook où les détenus prennent la pose avec de la drogue et des liasses de billets.

Le quotidien Nice-Matin a publié ces photos mardi matin. Elles montrent un train de vie tout autre que l'on puisse imaginer d'une maison d'arrêt, les portables et l'argent étant évidemment interdits. Une vidéo montrant le feu d'artifice organisé par les proches des détenus depuis la rue adjacente au centre pénitentiaire a également été affichée sur le réseau social.

Enquêtes administrative et judiciaire ouvertes pour des faits similaires

Des enquêtes administrative et judiciaire ont été ouvertes lundi concernant la page "MDR o baumettes", et on peut imaginer qu'une action équivalente pourrait être lancée contre les détenus niçois. Selon Jérémy Joly, représentant du Syndicat pénitencier des surveillants (SPS) aux Baumettes, "de plus en plus de téléphones portables, d'armes blanches et de stupéfiants sont trouvés" lors des fouilles. 

Le Front National a publié ce mardi matin un communiqué où il a qualifié de "page Facebook de la honte" l'ensemble des clichés de la prison des Baumettes. "Ces faits constituent en outre une insulte écœurante aux victimes et à l'ensemble de la société française", juge le parti dirigé par Marine Le Pen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Prisons Nice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants