1 min de lecture Violences conjugales

Angers : un homme mis en examen pour le meurtre de sa compagne

VU DANS LA PRESSE - Le compagnon d'Aurélie, dont le corps sans vie a été retrouvé le 27 mars dernier, a avoué l'avoir frappée à mort. C'est le 102ème féminicide de l'année.

Angers (Maine-et-Loire)
Angers (Maine-et-Loire) Crédit : RTL
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Aurélie a été tuée fin mars, mais sa triste histoire n'est révélée que ce vendredi 6 septembre. Son compagnon a été mis en examen pour meurtre et incarcéré : il a reconnu l'avoir frappée à mort au cours d'une dispute en mars dernier. Le nom de la jeune femme vient s'ajouter à la triste liste des 101 féminicides déjà recensés depuis le 1er janvier.

Le corps d'Aurélie a été découvert le 27 mars, chez elle. C'est son compagnon qui avait lui-même appelé les secours, disant ne pas avoir eu de nouvelles d'elle depuis deux jours, précise Le Courrier de l'Ouest. Dès les débuts de l'enquête, la police s'est orientée vers la piste criminelle, l'autopsie révélant qu'Aurélie n'était pas morte naturellement. La piste a été remontée jusqu'à son compagnon, âgé de 46 ans.

Placé en garde à vue le 25 avril, l'homme a tout avoué. Au cours d'une dispute, il a porté des coups au visage d'Aurélie avant de la laisser inconsciente dans son appartement. À la suite de cette garde à vue, il a été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire.

Il s'agit, selon le décompte du collectif "Féminicides par conjoint ou ex", du 102ème féminicide de l'année 2019, trois jours après l'ouverture du Grenelle des violences conjugales à Matignon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences conjugales Faits divers Angers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants