1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "L'amour est dans le prè" : un ex-candidat ruiné après l'incendie de sa ferme
2 min de lecture

"L'amour est dans le prè" : un ex-candidat ruiné après l'incendie de sa ferme

Dany Moureaux, qui est apparu dans la saison 7 en 2012, a vu sa ferme partir en fumée après un violent incendie. L'homme se dit ruiné.

Un pompier (illustration)
Un pompier (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Tout est parti en flammes. La ferme-auberge de Dany Moureaux, un agriculteur établi à Indervillers (Doubs) qui s'est fait connaître lors de la saison 7 de L'Amour est dans le pré en 2012, a été ravagée par un terrible incendie. Par chance, la quinzaine de vaches qui se trouvait dans le bâtiment a pu être évacuée à temps. "On n'a plus d'habits, plus de papiers, plus de meubles, plus rien. La seule chose que j'ai pu sauver, c'est mon accordéon", se désole le jeune quadra dans les colonnes du Parisien. L'homme se dit ruiné.

L'incendie s'est déclaré au niveau du tuyé, une cheminée traditionnelle des fermes du Haut-Doubs dans laquelle la viande est fumée. Bien connu pour sa maîtrise de l'accordéon et sa joie de vivre qui l'ont rendu populaire auprès des téléspectateurs, l'éleveur laitier n'a pu que constater la destruction de la maison dans laquelle il habitait avec sa fille de 12 ans. Une ferme qu'il avait également transformée en un business rentable. Dans la Ferme-auberge de chez nous, celui qui n'avait pas trouvé l'amour sur M6 organisait des repas dansants appréciés des clients.

Nous allons tout reconstruire

Dany Moureau

"Tout cela n'est pas fini ! Quand ce lieu a été construit, il n'y avait rien. Nous allons tout reconstruire", clame cet éternel optimisme dans Le Parisien, qui n'en est pourtant pas à ses premiers déboires. Dany Moureaux avait déjà écopé d'un redressement fiscal de 35.000 euros. "Quand les agents des impôts ont vu L'amour est dans le pré, ils ont estimé que l'activité de ma ferme-auberge ne correspondait pas avec ce que j'avais déclaré', explique-t-il. Résultat : il assure avoir dû se serrer la ceinture et assurer sa ferme à minima. L'éleveur espère toucher 50.000 euros pour un bâtiment "estimé à 300.000 euros".

Mais un élan de solidarité pourrait bien briser cette mauvaise fortune. Une de ses anciennes prétendantes est par exemple à l'origine d'une cagnotte dans le supermarché alsacien qui l'emploie pour venir en aide à celui qui l'avait pourtant éconduite. "Je ne lui en ai jamais voulu. Dany est devenu un ami. Lui-même n'a jamais hésité à participer à des opérations de solidarité", se justifie la bonne samaritaine. D'autres initiatives sont nées sur internet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/