1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Amendes forfaitaires pour les délits routiers : "Passer au tribunal peut marquer les esprits", rétorque Chantal Perrichon
1 min de lecture

Amendes forfaitaires pour les délits routiers : "Passer au tribunal peut marquer les esprits", rétorque Chantal Perrichon

INVITÉE RTL - La présidente de la Ligue contre la violence routière s'offusque du projet de loi de Jean-Jacques Urvoas, voté à l'Assemblée nationale.

La réforme du permis de conduire est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2016. (illustration)
La réforme du permis de conduire est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2016. (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Amendes forfaitaires pour les délits routiers : "Passer au tribunal peut marquer les esprits", rétorque Chantal Perrichon
03:39
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Les petits délits comme le défaut de permis de conduire ou le défaut d'assurance, ne seront plus jugés au tribunal.  Des amendes forfaitaires de 800 et 500 euros respectivement seront attribués à ceux qui commettent ces infractions. "Il est clair que nous sommes contre ce projet de loi", peste Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la Violence routière au micro de RTL. "Finalement, M. Urvoas a une vision théorique de la sécurité routière. Il ne voulait pas nous contrarier. Nous ne nous tairons pas. Il augmente le montant des amendes en espérant un recouvrement plus important. Par ailleurs, il créé quelque chose d'assez hallucinant : l'amende forfaitaire délictuelle. Nous attendons un recours du Conseil constitutionnel."

L'objectif de la mesure est de désengorger les tribunaux. "Nous sommes bien d'accord avec le fait qu'il y ait un problème de logistique mais nous pensons que faire de la prévention, c'est finalement se donner les moyens d'une bonne justice. Il y avait quand même un petit pourcentage de personnes qui passaient devant les tribunaux. Ce passage devant les tribunaux est tout à fait essentiel dans certains cas. Passer au tribunal, ça peut marquer les esprits." D'après Chantal Perrichon, sur 600.000 personnes conduisent sans permis, les deux tiers n'ont jamais passé le permis. "Nous demandons que l'agent des radars serve à créer des bourses pour aider les familles qui n'ont pas les moyens de payer cette formation. Là, nous serions dans de la vraie prévention."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/