1 min de lecture Politique

Alexandre Benalla : le parquet demande un procès pour "faux" et "usage de faux"

Le parquet de Paris a demandé l'ouverture d'un procès contre Alexandre Benalla pour "faux" et "usage de faux" dans l'affaire des passeports diplomatiques.

Alexandre Benalla, à Paris, le 19 février 2019
Alexandre Benalla, à Paris, le 19 février 2019 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

Le procureur de Paris a annoncé le 4 septembre l'ouverture d'un procès en correctionnelle contre Alexandre Benalla pour "faux", "usage de faux" et "utilisation indue" dans le cadre de l'enquête sur les passeports diplomatiques de l'ancien chargé de mission à l'Élysée.

Le parquet lui reproche l'usage illégal de deux passeports diplomatiques et d'avoir produit un faux pour obtenir un passeport de service. Il revient désormais au juge d'instruction chargé du dossier de renvoyer ou non Alexandre Benalla devant le tribunal correctionnel.

Après sa mise à pied par l'Élysée, à la suite du scandale des violences de la place de la Contrescarpe, le monsieur "sécurité" de l'Élysée aurait continué à utiliser ses passeports diplomatiques pendant plusieurs mois pour des voyages d'affaires privés en Afrique et en Israël, dans le cadre de ses nouvelles activités de consultant indépendant.

Devant une commission d'enquête sénatoriale, Alexandre Benalla avait reconnu avoir utilisé ces passeports en dehors de sa mission à l'Élysée, tout en précisant les avoir ensuite rendus. Dans cette affaire, il avait déjà été mis en examen en janvier 2019 pour "usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Procès Alexandre Benalla
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants